La charge symbolique de certains clubs de foot [L’Agora]

psg_pontivy

Supporter le PSG aujourd’hui c’est beauf. Cité. Racailles. Wech-wech. Le blaireau ultime, le mec de téci, dans un groupe de 1000 personnes, il a obligatoirement un maillot de Neymar sur le dos. Il faudra qu’un jour des sociologues, au lieu de gaspiller l’argent public avec le genre et l’intersectionnalité, se penche sur cette question.

Car c’est une chose à laquelle nous ne sommes pas habitués en France : la charge symbolique des clubs de foot.

En Italie, certains clubs sont « marqués » politiquement. La Lazio c’est les fôchos, la Roma c’est les gauchos. En Ecosse, la haine entre les unionistes des Glasgow Rangers et les républicains irlandais du Celtic a déjà causé plusieurs morts. En Espagne la carte de Socio du FC Barcelone est quasiment une carte d’identité de la République Catalane tant que l’Espagnol de Barcelone est le club des espagnolistes.

Ne parlons pas des clubs basques qui sont des bastions en acier du nationalisme pour l’Euskadi éternelle. Les gauchistes de l’Europe entière, quant à eux, fantasment sur le fameux FC Sant-Pauli censé être l’acmé du club « antifasciste » et « antiraciste » mais qui n’a jamais rien gagné. Bon…

Même si le Stade Rennais joue à fond sur l’identité bretonne (hymne national chanté avant chaque match, stade rebaptisé Roazhon Park, dépliant en breton, …) depuis son rachat par Pinault, il n’existe pas ce phénomène en France. A part éventuellement le Red Star, devenu une sorte de symbole pour les antifas qui diraient de toute façon « merci » si un immigré du 93 leur chiait dans la gueule.

Reste la charge symbolique négative. Les immigrés veulent constamment être du côté des winners sachant que leurs pays respectifs sont immanquablement des ghettos du football. Il y a donc une recherche de la winnerité à travers le foot, mais en portant toujours les couleurs d’une équipe européenne. Personne ne sait qui a gagné la coupe d’Afrique des Clubs si elle existe, par exemple et personne ne porte le maillot de la meilleure équipe algérienne. Par contre tous les immigrés de toutes les banlieues françaises sont vêtus de l’un ou l’autre de ces deux maillots : le PSG ou l’OM.

Le PSG et l’OM sont devenus les symboliques absolus de l’immigré. Quand l’Olympique Lyonnais était au firmament, ils ne se sont pas précipités sur les maillots blancs de l’OL. Pareil pour Lille, Bordeaux ou Monaco. Non, il n’y a que ces deux équipes : le PSG et l’OM. Et pour le PSG cela s’est accentué ces dernières années, depuis les Quataris en fait…

Je sais, je sais le PSG a été, un moment, le bastion d’un certain type de supporters. Disons plus Yann Vallerie que Momo. Boulogne Boys et compagnie. Mais ce temps semble révolu et surtout la bataille de la charge symbolique est perdue. Cramée.

PSG = immigré = grand noir avec des claquettes et des chaussettes blanches = OM. C’est comme ça et c’est irrattrapable. Et puis franchement PSG = enc…!

Anne-Sophie Hamon

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

8 réponses

  1. ouais……. commentaire féminin si je puis vous dire Anne sophie (moi c’est jean claude). Y’a du vrai mais regardez qq matchs de bp d’équipes, vous sentirez une jeunesse avec des papys avec leurs petits enfants oublier leur semaine de merde leur absence d’avenir en tant qu’ho blancs hetero. Ils peuvent gueuler se sentir solidaires des voisins, avoir un but certes pas top mais ça les aide à supporter les mainstream qu’ils ne sentent sans doute pas mainstream. Malgré les consignes les cadreurs n’arrivent à trouver assez de nanas assez de blacks ou autres.
    Parfois sil m’arrive de penser que les seuls lieux où je vois un peuple debout c’est là. Pourvu qu’on n’y touche pas trop. Merci de vos chroniques

  2. pas lu mais en grêce et bien il y avait la punition pour le tricheur mais je suis une fidêle de POUPOU
    AMITIES

  3. Rien à footre !
    En quoi cette singerie de  » balle-au-pied  » mondialisée a à faire avec l’européen de souche ?

  4. Recherche de visibilité pour les « non visibles »… socialement du moins. Bien vu Anne-Sophie Hamon. Cependant déjà observé par les sociologues, Christian Bromberger par exemple.

  5. Bonsoir,
    Désolé de l’écrire, mais ces commentaires sont idiots : ils n’ont rien à voir avec le texte de Anne-Sophie Hamon.
    A laquelle,je demande instamment de publier plus souvent des articles aussi justes, par leur côté descriptif de la réalité que par le ton et les mots employés.

  6. J’ai des amis footballeurs, justement parce que l’on ne parle jamais de ce sport. Pour le reste toutes les équipes sur les fotos en noir et noir, noir et gris, noirs et blancs responsables à gerber
    Pour moi, avec les pubs insidieuses, le prémice du grand chose dont on ne doit pas parler tellement il est évident. Ha ha ha, et après certains râlent après Poutine. Seules les équipes de France ressemblent à la Coupe d’Afrique des Nations, cela voudrait il dire que la gaulois ne vaut pas un pet de lapin ou que comme la GPA nos dirigeants sportifs préfèrent faire le Mercato hors sol, car moins cher et déjà avéré?

  7. Le foot est avant tout un sport où dans les tribunes se mélangent les jeunes, les vieux et toutes les catégories sociales, voire ethniques..why not ? Mais ça, c’était AVANT, de nos jours le foot n’est que le reflet de notre société avec son lot de violences, tricheries, agressions en tous genre ( voir Stade de France Finale champion league ) matches à huis clos, magouilles financières, endettement des clubs etc….heureusement, pour l’instant le RUGBY reste un sport de voyous joué par des gentlemen !

  8. Le football professionnel devient un sport de voyou pratiqué par des voyous. Au moins, il n’y a pas d’ambiguïté !

Les commentaires sont fermés.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS