Il ne se passe plus une journée désormais sans que l’on assiste à des cours de morale féministe, à la télévision, en manifestation, dans les journaux…

Un regard trop appuyé ? Une amende (curieux tout de même le nombre d’amende infligées à La Courneuve ou à Bondy..). Pendant ce temps là, des clitoris envahissent les rues de Paris, pour « rappeler aux femmes qu’elles ont un clitoris ».

Pendant ce temps, les Français sont obligés de faire la connaissance forcée de Marlène Schiappa, qui n’est même pas ministre mais qui s’exprime quotidiennement, à la télévision, sur twitter, partout, sur tous les sujets, au nom des femmes de France qu’elle ne représente pourtant nullement.

Jean-Marie Bigard, humoriste très apprécié des Français (et de nombreuses françaises) déprogrammé pour une vieille blague que certaines hystériques n’ont pas apprécié.

Balance ton porc, meetoo, ligue du lol, tous les jours, tout est bon pour attaquer les hommes. Au centre de ces campagnes, une petite minorité de féministes militantes, « d’artistes » en manque de reconnaissance, de journalistes avides de faire du buzz et d’impressionner les « confrères », et quelques politiques frustrées de ne pas avoir le niveau intellectuel pour enseigner le catéchisme et des cours de morale à des enfants de 5 ans.

Oui, il y’a des porcs, des salopards, des violeurs, des harceleurs, des pervers narcissiques (au féminin cela existe aussi)…est-ce une raison valable pour s’attaquer ainsi à la moitié de la population ? « Pas d’amalgame », uniquement quand cela arrange ?

On part de vrais exemples, de vrais salopards issus du même show business dont font partie celles qui souvent dénoncent et lynchent, et puis on généralise, on amende, on fait des lois, qui doivent s’appliquer à tous les Français.

Ces Français innocents qui rient de bon coeur d’une blague sur le viol, sans pour autant être des prédateurs sexuels. Ceux qui n’ont pas envie d’avoir une police de la braguette sur le seuil de leur porte pour contrôler que la femme avec qui ils partagent leur vie depuis 20 ans est bien consentante pour réaliser la petite gâterie qu’elle est en train de prodiguer à son mari.

Ceux qui, hommes comme femmes, s’en tamponnent de savoir que l’homme fait moins de tâches ménagères au quotidien, mais éventuellement plus de jardinage, et ramène éventuellement plus d’argent à la maison pendant que la femme instruit parfaitement des enfants que l’Éducation nationale voudrait contrôler jusqu’à la moindre pensée déviante.

Il faut vraiment que les femmes, les vraies, celles qui aiment les hommes, les vrais (et pas des êtres émasculés et hybrides) se réveillent, et réclament le silence de cette petite minorité de féministes (frustrées par quelque chose ?).

Parce que si les choses continuent ainsi dans nos sociétés (pas chez nos voisins, pas dans d’autres civilisations qui n’ont pas pété les plombs, pour l’instant, à ce niveau) les hommes vont se mettre à détester les femmes, et au final, à s’en détourner. Ce qui constituerait un suicide de civilisation évident.

Il est à noter que les mêmes qui mènent, en première ligne, la guerre des sexes aujourd’hui, ou plutôt la guerre pour la castration des hommes (surtout s’il est blanc) sont souvent celles qui mènent parallèlement la guerre pour la destruction de toutes les valeurs qui ont forgé la civilisation européenne.

Debout les femmes réveillez-vous !

Julien Dir

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine