Étiquette : feminisme

Féminisme

Le Franc-Parleur. Les excès du féminisme vus par un journal républicain de… 1909 !

Nos bourgs et campagnes étaient autrefois couverts de journaux locaux, quotidiens mais surtout hebdomadaires. A un journal catholique et/ou royaliste faisait face une publication républicaine et laïque, voire laïcarde. Et entre les deux la guerre était féroce ! Le Franc-Parleur était l’une d’entre elles. Imprimé à Loudéac (Côtes d’Armor), le Franc-Parleur était la voix passionnée et intransigeante du parti républicain

Chic ! Elodie Petit, la poétesse du crade, vient à Rennes !

Connaissez-vous Elodie Petit ? Cette demoiselle est la dernière sensation de l’infra-monde LGBTisto-féministe. Car Elodie Petit est la poétesse du crade. Des mots crus. Du pipi et du caca. De la suçade et de l’enculerie. Aucune place pour la poésie dans sa poésie zizi. Aucune place pour l’originalité non plus. Car tout est convenu. Vu & revu. Tellement dans l’air

Féminisme

Rééducation féministe infantile en 2022 en Bretagne : Saint-Grégoire, Rennes et Saint-Brieuc en pôle position !

Commencer la rééducation mentale féministe dès le plus jeune âge, voilà un beau projet ! Ainsi, quelques prochains ateliers, conférences-débats et autres interventions dans des lieux d’éducation ont de quoi interroger : Le jeudi 12 mai 2022, la ville de Saint-Grégoire (banlieue de Rennes) et l’association des parents d’élèves de l’école publique organisent, par exemple, une « conférence conviviale » sur le

Soirée « mâles déconstruits » ce mercredi 9 mars à la « Rennes School of Business »

Quand le capitalisme destructeur se conjugue au gauchisme déconstructeur ! Ce mercredi, à la « Rennes School of Business » (en français courant : « l’école rennaise des affaires ») aura lieu une soirée débat qui s’annonce passionnante autour du film « Les Mâles du Siècle » qui sera projeté pour l’occasion. La dite-soirée est organisée par deux étudiantes en Master 2 de Management de Projets

Rennes : les néo-féministes font leur cirque au milieu de la place de la mairie !

Apparemment en Bretagne et en France ces demoiselles subissent une insupportable oppression systémique du cis-patriarcat blanc et les raids de la police raciste et hétéro-normée. Cela ne les empêche pas de faire un petit cirque ce samedi au beau milieu de la place de la mairie à Rennes ! Samedi après-midi, en effet, l’association « Osez le Féminisme » avait installé un atelier

feminisme

Felger : 12 anv straed gwregelaet gant… liseidi !

Propaganda mut-hu ? E Felger (35) e vo gwregelaet 12 anvioù straed e miz meurzh. Met gant piv e vo graet an an dra-se ? Ur gevredigezh neo-feminist ? Tamm ebet : skolidi ul lise, al lise Jean Guéhenno hag a zo o labourat « war an ingalded », ne lavaran ket. 300€ a vo lakaet gant ar c’huzul-kêr zoken ha 838€

Fougères. Le lycée Jean Guéhenno et la municipalité sur la voie du wokisme et de la cancel culture ?

« Du passé, faisons table rase », bientôt nouvelle devise du lycée Jean Guéhenno de Fougères, et même de la municipalité ? Nouvelle lubie votée en conseil municipal (majorité de centre-gauche), l’attribution d’une subvention de 300€, argent pris dans la poche du contribuable, pour soutenir le projet « la ville a des Elles ». L’objectif ? Débaptiser pendant un mois

#NousToutes suspend son décompte des féminicides car… les trans n’y figurent pas !

Illustration de la guerre interne que se livrent actuellement deux branches ennemies du féminisme : les pro-trans et les anti-trans (qualifiés de « TERF »* par les premiers), le collectif #NousToutes a décidé de suspendre le relai du décompte des féminicides conjugaux que faisait un autre collectif intitulé féminicidesfr. Et les explications données sont un reflet du véritable conflit idéologique et parfois

La Féminité contre le Néo-Féminisme

Dans ce direct de l’émission Zone Libre, Eliane reçoit Anne Trewby, présidente de l’association « Les Antigones » pour évoquer le rôle politique, social et familial des femmes. Il y est question de politique familiale, des rôles traditionnels du père et de la mère et de la nécessité de revaloriser l’image du père face au néo-féminisme et au progressisme. https://www.youtube.com/watch?v=DHL6SMkqwek Crédit photo

Immigration et délinquance. « On peut débattre de tout sauf des chiffres » : Le Collectif féministe et identitaire Némésis parodie une publicité gouvernementale

Immigration et délinquance. « On peut débattre de tout sauf des chiffres » : Le Collectif féministe et identitaire Némésis parodie une publicité gouvernementale https://www.youtube.com/watch?v=Fl_IOaN48UM&feature=emb_title Pour rappel, des articles sur le sujet ci-dessous : Viols, meurtres, agressions sexuelles, petite délinquance… Ces « réfugiés » afghans arrêtés ou condamnés en France depuis 2015 Débunkage. Agressions sexuelles dans les transports à Paris

Les féministes m’ont-elles répondu ? Par Julien Rochedy

Les féministes m’ont-elles répondu ? Par Julien Rochedy 00:00 Introduction 00:47 Chloé à la préhistoire : le « patriarcat » était-il évitable ? 03:00 La fin du désir de se reproduire ? 05:54 Le grand impensé des féministes idéologiques : la biologie 15:20 Le cerveau a-t-il un sexe ? 18:11 Les féministes ont-elles répondu à ce livre ? 22:19 Appel

Kemmesk paotred/merc’hed e Douarnenez : krog mat a ra !

Digwener dremenet en em dolpas strollad « sinema » an emsav « HF Bretagne » e Douarnenez da geñver gouel ar filmoù. Un emvod e oa evit prederiañ war « ur gwir gemmesk etre paotred ha merc’hed e bed ar sinema hag ar sevenadur ». Evel a weler war ar luc’hskeudenn skignet war ar rouedadoù sokial. Krog mat a ra ar « c’hemmesk » ! Ur gevredigezh hag

Sociétal : quand le ministère de la justice pratique le bourrage de crânes

Le ministère de la Justice, une administration sombre et austère ? Que nenni ! Sur son site internet, l’institution met régulièrement en ligne des articles concernant l’histoire et le patrimoine. Des grands procès historiques sont notamment abordés avec un regard actuel. Hélas, l’air du temps LGBT, féministe et décolonialiste se fait largement sentir dans cette rubrique qui devrait pourtant être

Nantes : Quand le château des Ducs de Bretagne promeut (encore) les délires féministes et indigénistes

Après le scandale de l’exposition Expression(s) Décoloniale(s) et des ouvrages de la librairie du château des ducs de Bretagne à Nantes faisant la promotion de l’indigénisme le plus décomplexé, une nouvelle affaire jette une ombre supplémentaire sur ce monument de l’histoire bretonne. Le 16 septembre, dans le cadre de la « Nantes Digital Week » (sic !) organisée avec des partenaires tout

Altertour : Chouette, encore des féministes !

Depuis 15 ans maintenant, des bobos à vélo pédalent sur les routes l’été à travers la France pour « l’Altertour ». Le but, somme toute sympathique, étant de faire découvrir aux habitants les « alternatives » en matière environnementale, économique, sociale, agricole. Malheureusement, depuis quelques années, le sociétal s’est bien entendu invité dans la course ! Cette année, cet Altertour commence en Normandie et

Aïd Al-Adha. « Vous les femmes musulmanes, tâchez d’obéir au doigt de vos maris »

Les lecteurs de Breizh Info ne le savent peut-être pas mais en ce moment le monde musulman fête L’Aïd Al-Adha ou la « fête du mouton ». C’est l’occasion de festivités et de grandes prières collectives. Comme ici à la mosquée de Saint-Chamond, dans la Loire, où l’imam donne en français la définition du féminisme à la musulmane : "Vous, femmes musulmanes,

Les Femmes Russes Et Le Néo-Féminisme – avec Yannick Jaffré

Zone Libre reçoit Yannick Jaffré, auteur de « Paris-Moscou – Aller Simple Contre le Néo-Féminisme » dans lequel il sonde la psychologie de la femme russe, compare les mentalités française et russe pour ensuite « déconstruire la déconstruction néo-féministe » à la française. Le style extrêmement travaillé de son livre nous renvoie aux essais philosophico-littéraires très français comme ceux que Diderot ou de La

Féminisme

Le Franc-Parleur. Les excès du féminisme vus par un journal républicain de… 1909 !

Nos bourgs et campagnes étaient autrefois couverts de journaux locaux, quotidiens mais surtout hebdomadaires. A un journal catholique et/ou royaliste faisait face une publication républicaine et laïque, voire laïcarde. Et entre les deux la guerre était féroce ! Le Franc-Parleur était l’une d’entre elles. Imprimé à Loudéac (Côtes d’Armor), le Franc-Parleur était la voix passionnée et intransigeante du parti républicain

Chic ! Elodie Petit, la poétesse du crade, vient à Rennes !

Connaissez-vous Elodie Petit ? Cette demoiselle est la dernière sensation de l’infra-monde LGBTisto-féministe. Car Elodie Petit est la poétesse du crade. Des mots crus. Du pipi et du caca. De la suçade et de l’enculerie. Aucune place pour la poésie dans sa poésie zizi. Aucune place pour l’originalité non plus. Car tout est convenu. Vu & revu. Tellement dans l’air

Féminisme

Rééducation féministe infantile en 2022 en Bretagne : Saint-Grégoire, Rennes et Saint-Brieuc en pôle position !

Commencer la rééducation mentale féministe dès le plus jeune âge, voilà un beau projet ! Ainsi, quelques prochains ateliers, conférences-débats et autres interventions dans des lieux d’éducation ont de quoi interroger : Le jeudi 12 mai 2022, la ville de Saint-Grégoire (banlieue de Rennes) et l’association des parents d’élèves de l’école publique organisent, par exemple, une « conférence conviviale » sur le

Soirée « mâles déconstruits » ce mercredi 9 mars à la « Rennes School of Business »

Quand le capitalisme destructeur se conjugue au gauchisme déconstructeur ! Ce mercredi, à la « Rennes School of Business » (en français courant : « l’école rennaise des affaires ») aura lieu une soirée débat qui s’annonce passionnante autour du film « Les Mâles du Siècle » qui sera projeté pour l’occasion. La dite-soirée est organisée par deux étudiantes en Master 2 de Management de Projets

Rennes : les néo-féministes font leur cirque au milieu de la place de la mairie !

Apparemment en Bretagne et en France ces demoiselles subissent une insupportable oppression systémique du cis-patriarcat blanc et les raids de la police raciste et hétéro-normée. Cela ne les empêche pas de faire un petit cirque ce samedi au beau milieu de la place de la mairie à Rennes ! Samedi après-midi, en effet, l’association « Osez le Féminisme » avait installé un atelier

feminisme

Felger : 12 anv straed gwregelaet gant… liseidi !

Propaganda mut-hu ? E Felger (35) e vo gwregelaet 12 anvioù straed e miz meurzh. Met gant piv e vo graet an an dra-se ? Ur gevredigezh neo-feminist ? Tamm ebet : skolidi ul lise, al lise Jean Guéhenno hag a zo o labourat « war an ingalded », ne lavaran ket. 300€ a vo lakaet gant ar c’huzul-kêr zoken ha 838€

Fougères. Le lycée Jean Guéhenno et la municipalité sur la voie du wokisme et de la cancel culture ?

« Du passé, faisons table rase », bientôt nouvelle devise du lycée Jean Guéhenno de Fougères, et même de la municipalité ? Nouvelle lubie votée en conseil municipal (majorité de centre-gauche), l’attribution d’une subvention de 300€, argent pris dans la poche du contribuable, pour soutenir le projet « la ville a des Elles ». L’objectif ? Débaptiser pendant un mois

#NousToutes suspend son décompte des féminicides car… les trans n’y figurent pas !

Illustration de la guerre interne que se livrent actuellement deux branches ennemies du féminisme : les pro-trans et les anti-trans (qualifiés de « TERF »* par les premiers), le collectif #NousToutes a décidé de suspendre le relai du décompte des féminicides conjugaux que faisait un autre collectif intitulé féminicidesfr. Et les explications données sont un reflet du véritable conflit idéologique et parfois

La Féminité contre le Néo-Féminisme

Dans ce direct de l’émission Zone Libre, Eliane reçoit Anne Trewby, présidente de l’association « Les Antigones » pour évoquer le rôle politique, social et familial des femmes. Il y est question de politique familiale, des rôles traditionnels du père et de la mère et de la nécessité de revaloriser l’image du père face au néo-féminisme et au progressisme. https://www.youtube.com/watch?v=DHL6SMkqwek Crédit photo

Immigration et délinquance. « On peut débattre de tout sauf des chiffres » : Le Collectif féministe et identitaire Némésis parodie une publicité gouvernementale

Immigration et délinquance. « On peut débattre de tout sauf des chiffres » : Le Collectif féministe et identitaire Némésis parodie une publicité gouvernementale https://www.youtube.com/watch?v=Fl_IOaN48UM&feature=emb_title Pour rappel, des articles sur le sujet ci-dessous : Viols, meurtres, agressions sexuelles, petite délinquance… Ces « réfugiés » afghans arrêtés ou condamnés en France depuis 2015 Débunkage. Agressions sexuelles dans les transports à Paris

Les féministes m’ont-elles répondu ? Par Julien Rochedy

Les féministes m’ont-elles répondu ? Par Julien Rochedy 00:00 Introduction 00:47 Chloé à la préhistoire : le « patriarcat » était-il évitable ? 03:00 La fin du désir de se reproduire ? 05:54 Le grand impensé des féministes idéologiques : la biologie 15:20 Le cerveau a-t-il un sexe ? 18:11 Les féministes ont-elles répondu à ce livre ? 22:19 Appel

Kemmesk paotred/merc’hed e Douarnenez : krog mat a ra !

Digwener dremenet en em dolpas strollad « sinema » an emsav « HF Bretagne » e Douarnenez da geñver gouel ar filmoù. Un emvod e oa evit prederiañ war « ur gwir gemmesk etre paotred ha merc’hed e bed ar sinema hag ar sevenadur ». Evel a weler war ar luc’hskeudenn skignet war ar rouedadoù sokial. Krog mat a ra ar « c’hemmesk » ! Ur gevredigezh hag

Sociétal : quand le ministère de la justice pratique le bourrage de crânes

Le ministère de la Justice, une administration sombre et austère ? Que nenni ! Sur son site internet, l’institution met régulièrement en ligne des articles concernant l’histoire et le patrimoine. Des grands procès historiques sont notamment abordés avec un regard actuel. Hélas, l’air du temps LGBT, féministe et décolonialiste se fait largement sentir dans cette rubrique qui devrait pourtant être

Nantes : Quand le château des Ducs de Bretagne promeut (encore) les délires féministes et indigénistes

Après le scandale de l’exposition Expression(s) Décoloniale(s) et des ouvrages de la librairie du château des ducs de Bretagne à Nantes faisant la promotion de l’indigénisme le plus décomplexé, une nouvelle affaire jette une ombre supplémentaire sur ce monument de l’histoire bretonne. Le 16 septembre, dans le cadre de la « Nantes Digital Week » (sic !) organisée avec des partenaires tout

Altertour : Chouette, encore des féministes !

Depuis 15 ans maintenant, des bobos à vélo pédalent sur les routes l’été à travers la France pour « l’Altertour ». Le but, somme toute sympathique, étant de faire découvrir aux habitants les « alternatives » en matière environnementale, économique, sociale, agricole. Malheureusement, depuis quelques années, le sociétal s’est bien entendu invité dans la course ! Cette année, cet Altertour commence en Normandie et

Aïd Al-Adha. « Vous les femmes musulmanes, tâchez d’obéir au doigt de vos maris »

Les lecteurs de Breizh Info ne le savent peut-être pas mais en ce moment le monde musulman fête L’Aïd Al-Adha ou la « fête du mouton ». C’est l’occasion de festivités et de grandes prières collectives. Comme ici à la mosquée de Saint-Chamond, dans la Loire, où l’imam donne en français la définition du féminisme à la musulmane : "Vous, femmes musulmanes,

Les Femmes Russes Et Le Néo-Féminisme – avec Yannick Jaffré

Zone Libre reçoit Yannick Jaffré, auteur de « Paris-Moscou – Aller Simple Contre le Néo-Féminisme » dans lequel il sonde la psychologie de la femme russe, compare les mentalités française et russe pour ensuite « déconstruire la déconstruction néo-féministe » à la française. Le style extrêmement travaillé de son livre nous renvoie aux essais philosophico-littéraires très français comme ceux que Diderot ou de La

À LA UNE

Publicités : les extra-européens surreprésentés ?
Après les élections législatives, l’UDB passe à la caisse
Ukraine, la guerre hybride de l'OTAN, par Lucien Cerise
Korzed (44) : 400 karavanenn war tachennoù prevez

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !