Un particulier sur cinq serait exposé à des cybermenaces. Ainsi en un mois, les particuliers qui utilisent un PC tournant sous Windows 7, 8 ou 10 auraient 20 % de risques d’être confrontés à une menace informatique. La Grèce, l’Espagne et Chypre pointent en tête du classement des pays européens où les utilisateurs de PC domestiques sont les plus exposés. En ce qui concerne les entreprises, la Grèce, le Portugal et l’Espagne sont les pays européens où les cybermenaces sont les plus virulentes.

Selon le rapport Avast Global PC Risk Report 2019, les utilisateurs de Windows 10 sont les plus exposés aux risques d’attaques avancées. Il s’agit de menaces nouvelles, encore non identifiées, et dont le but est de contourner les technologies de protection dont sont munis les logiciels de sécurité : filtrage des URL, analyse du courrier électronique, signatures, heuristique et émulateurs.

La version la plus sûre de Windows semble être Windows Vista, probablement car elle n’équipe plus que 2 % environ du parc de PC dans le monde, ce qui en fait une cible peu attrayante pour les cybercriminels. Pour les particuliers, le risque est inférieur à 10 % pour l’ensemble des menaces, et de 1,6 % pour les menaces avancées. En ce qui concerne les utilisateurs professionnels, la situation est similaire : les utilisateurs de Windows Vista ont 7 % de risques d’être exposés à une menace connue, et 1 % à des menaces avancées.

France : infections en vue pour 16 % des PC domestiques et 10,8 % des ordinateurs professionnels

Selon le rapport publié, 16 % des ordinateurs domestiques utilisés en France sont exposés à tous types de menaces, dont 3,6 % à des attaques avancées. À titre de comparaison, 10,8 % des ordinateurs utilisés dans des entreprises françaises sont exposés à des menaces, dont 2,79 % à des attaques avancées.

Les dix régions françaises où les foyers sont les plus exposés à toutes les cybermenaces sont les suivantes :

  1. Ile-de-France (21,01 %)
  2. Bretagne (20,16 %)
  3. Occitanie (20,04 %)
  4. Auvergne-Rhône-Alpes (19,82 %)
  5. Provence-Alpes-Côte d’Azur (19,65 %)
  6. Pays de la Loire (19,62 %)
  7. Bourgogne-Franche-Comté (19,22 %)
  8. Nouvelle-Aquitaine (19,20 %)
  9. Centre-Val de Loire (19,15 %)
  10. Hauts-de-France (19,06 %)

Les dix régions dans lesquelles les entreprises sont les plus exposées à toutes les cybermenaces sont les suivantes :

  1. Ile-de-France (20,06 %)
  2. Normandie (19,82 %)
  3. Occitanie (18,56 %)
  4. Provence-Alpes-Côte d’Azur (18,18 %)
  5. Nouvelle-Aquitaine (17,86 %)
  6. Bretagne (17,65 %)
  7. Auvergne-Rhône-Alpes (17,23 %)
  8. Grand Est (16,82 %)
  9. Pays de la Loire (16,24 %)
  10. Bourgogne-Franche-Comté (15,43 %)

Méthodologie décrite par Avast :

Les données figurant dans ce rapport correspondent aux menaces contre lesquelles nous avons protégé ces clients à partir du second semestre 2018. Plus précisément, ces menaces ont été bloquées entre le 11 août et le 9 septembre 2018. Les données sont collectées sur le réseau de détection des menaces. Afin de fournir des données statistiquement pertinentes, le présent rapport inclut des données issues de pays, territoires et régions dont le panel compte au moins 10 000 PC appartenant à des particuliers qui ont été confrontés à des menaces au cours du mois où les données ont été collectées, et au moins 1 000 ordinateurs utilisés en entreprise. Les données portent sur les menaces « courantes » et les menaces « avancées », évaluant le niveau de risque pour les particuliers et les utilisateurs professionnels du monde entier.

Pour calculer les taux de risque utilisés dans ce rapport, nous avons divisé le nombre d’ordinateurs sur lesquels au moins une menace a été stoppée par l’un des niveaux de protection d’Avast, par le nombre total d’ordinateurs activement protégés par Avast pendant les 30 jours couverts par l’étude.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V