Enquête UFC sur les marchés de Nantes : Zola cher pour le poisson et les fromages, Talensac très bon marché pour le poisson

A LA UNE

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

L’UFC Que Choisir de Nantes a rendu publics, en janvier dernier dans son bulletin, les résultats de son enquête sur les prix dans les marchés de Loire-Atlantique menée du 24 mars au 7 avril dernier – soit quatre marchés à Nantes (Petite Hollande, Talensac, Doulon, Zola) et onze marchés dans le département (Ancenis, Carquefou, Clisson, Basse-Indre, La Chapelle, La Montagne, Nort, Rezé 8 mai, Sainte-Pazanne, Saint-Philbert et Vertou).

Menée avec un panier moyen de 58 produits frais, pour 327 €, l’enquête conclut sans surprise que « les prix relevés sur les marchés nantais de Talensac et de Doulon sont supérieurs à cette moyenne, il en est de même pour ceux de Carquefou, Basse-Indre, Sainte-Pazanne, Saint-Philbert-de-Grandlieu, Vertou ».

Dans le détail, les fruits sont jugés très chers à Talensac, Doulon, Nort, Sainte-Pazanne et Vertou, les légumes à Carquefou, Basse-Indre et la Montagne notamment, les viandes à Talensac – elles sont très bon marché en revanche à la Petite Hollande, Zola, Clisson ou encore Ancenis. Les poissons sont très bon marché à la Petite Hollande, Talensac, Clisson, Basse-Indre, Carquefou, Ancenis, La Chapelle-sur-Erdre, Nort, Sainte-Pazanne, Saint-Philbert et Vertou, mais chers à Zola.

Pour le fromage, il est abordable à la Petite Hollande, moins à Talensac, Zola, Carquefou ou Saint-Philbert. En général, c’est d’ailleurs le marché de Carquefou qui est considéré comme « très cher » et non celui de Talensac. Par ailleurs, 60 % des marchés rassemblent moins de 50 commerçants, un tiers ont une halle couverte, la moitié des marchés enquêtés sont ouverts le samedi, et le lundi est quasiment dépourvu de marché.

Selon l’UFC Que Choisir, « le panier du marché coûte environ 17 % plus cher que dans la grande distribution », mais l’écart se réduit à 5-10 % pour la viande et le poisson, s’agrandit à 35 % pour les fromages et est de 15 à 20 % pour les fruits et légumes. Cependant ces prix sont établis sur deux étals distincts – quand sur un marché il peut y avoir quatre ou cinq charcutiers, six poissonniers ou dix vendeurs de primeurs.

Par ailleurs, l’enquête n’est établie que sur le prix, et non la qualité. Outre le fait qu’à de très rares exceptions près, le marché est un lieu où les consommateurs complètent les courses faites essentiellement dans la grande et la moyenne distribution, « à qualité égale, sur un marché vous êtes gagnant », confirme un Nantais qui fait ses courses depuis plusieurs décennies sur le marché, principalement Talensac et Zola.

D’autant que de nombreux marchés proposent des produits bio ou issus de petits producteurs, notamment pour les légumes – et non venus à moitié mûrs de l’autre bout du monde, et farcis de produits chimiques.

LM

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Aet eo Paol Kalvez da Anaon

Aet eo ar skrivagner ha stourmer evit ar brezhoneg Paol Kalvez da anaon d'an 30 a viz gouere. 97...

Covid-19. Ces influenceurs qui veulent nous vacciner !

Covid-19. Ces influenceurs qui veulent nous vacciner ! https://www.youtube.com/watch?v=sWsnsLcNJuo Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion...

Articles liés

Entretien avec Marc Le Bourhis à propos de l’incendie de la cathédrale de Nantes

Le 18 juillet 2020, la cathédrale de Nantes était en proie à un incendie. Les flammes ont notamment détruit le grand orgue dont la...

FC Nantes – FC Lorient : le résumé de la rencontre (0-1)

Ce mercredi, le FC Nantes affrontait le FC Lorient, au Stade Moreau-Defarges de La Baule pour le cinquième match amical des hommes d'Antoine Kombouaré....

Nantes : affaire Steve Maia Caniço – mise en examen du commissaire Chassaing

Il aura fallut deux ans d'enquête pour aboutir à une première mise en examen pour homicide involontaire dans l'affaire du décès de Steve Maia...

Nantes. Quelques conseils pour trouver un logement avec un budget étudiant

Plus de 50 000 étudiants de tout horizon viennent chaque année étudier à Nantes, ce qui en fait la 5e ville universitaire de France. Plus...