Devenir partenaire
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Nantes. « Et si c’était ta soeur ? » : un migrant « mineur isolé » arrêté pour viol

Un migrant « mineur isolé » a été arrêté à Nantes le 14 mars. Il est suspecté d’avoir étranglé, volé et violé une jeune fille de 20 ans sur l’Île de Nantes le weekend dernier.

Nantes : violences et apathie

Nantes, capitale du film d’horreur ? La question, posée sur le ton de la plaisanterie, n’est pourtant pas totalement délirante au regard de l’actualité de ces derniers mois dans la Cité des ducs de Bretagne. Les faits divers, toujours plus violents, se succèdent à une vitesse folle sans que rien (ni personne) ne vienne endiguer cette spirale.

Dernière histoire en date, et pas la moins sordide : le cauchemar vécu par une fille de 20 ans dans la nuit du samedi 9 au dimanche 10 mars sur l’Île de Nantes. Tandis qu’elle effectuait un aller-retour à pieds entre le domicile de son ami et le sien pour y chercher quelques affaires, elle a été abordée vers 3 h par un homme boulevard Babin-Chevaye.

Volée, étranglée, violée !

Celui-ci commence tout d’abord par lui demander de l’argent avant de rapidement se montrer menaçant. Intimidée, la victime lui tend sa carte bancaire mais l’homme la gifle avant de l’étrangler. Mais cette débauche de violence ne semble absolument pas rassasier celui qui va alors se comporter comme une bête féroce et inhumaine : après avoir sorti un couteau, il menace la jeune femme désemparée et la force à des attouchements sexuels. Avant de la violer !

Totalement traumatisée, la victime préviendra son ami. Lequel appellera ensuite la police. Deux témoins présents sur place ont par ailleurs appelés les secours sans toutefois attendre l’arrivée des policiers. Ils sont invités à se manifester auprès des enquêteurs afin de recueillir davantage d’informations.

Le migrant « mineur isolé » reconnu par sa victime

Après quelques jours d’investigations, et notamment grâce à des prélèvements d’ADN, un suspect a été interpellé jeudi 14 mars vers 16 h 30 par les policiers du groupe de voie publique dans un foyer du boulevard Victor-Hugo, quartier Mangin. Il s’agit d’un migrant « mineur isolé » de 17 ans.

Placé en garde à vue le même jour à la brigade des mœurs de la Sûreté départementale, le migrant a été « formellement reconnu » par la victime selon une source proche de l’enquête.

« Et si c’était ta soeur ? »

Ce jeudi soir dans le centre-ville de Nantes, cet énième fait divers glauque mélangeant viol, vol, violence et immigration extra-européenne laissait certains passants incrédules. Mais également impuissants et furieux.

Louane, 26 ans et fraîchement arrivée à Nantes pour son premier emploi, nous confie son étonnement lorsqu’elle a pris connaissance de ce nouveau viol : « Franchement, j’ai vécu dix ans à Paris et je n’aurai jamais pensé qu’à Nantes j’entendrai des histoires de ce genre. La ville est quand même réputée tranquille. Après j’ai d’autres amies parisiennes qui sont venues s’installer ici et certaines évitent des quartiers comme Commerce quand il est trop tard. Mais bon, l’idée ce n’est pas non plus de stigmatiser des lieux ou des gens. Ce genre d’histoire, il y en aura toujours et on ne peut pas y faire grand chose. »

Pour Pierre, jeune trentenaire père de famille, c’est la colère qui l’emporte sur le reste : « Si ça arrivait à quelqu’un de mon entourage, je vous assure que ce serait ‘roue libre’ pour ma part. Je ne parviendrai pas à contenir mon exaspération face à cette insécurité grandissante qui empoisonne littéralement le quotidien des Nantais. Mais ce qui rend encore plus fou, c’est la léthargie totale autour de nous. Personne ne réagit alors que la situation se dégrade de plus en plus en ville. Et tout le monde baisse les yeux et s’occupe de sa petite vie. T’as envie d’interpeller tout le monde dans la rue et de demander : ‘Et si c’était ta soeur ?’ »

À croire qu’à Nantes, personne ne se pose la question…

Photo d’illustration : DR (Photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

Ce sujet vous intéresse ?

Créez un compte ou connectez-vous sur Breizh Info et sélectionnez vos catégories favorites pour ne pas rater l'information qui VOUS intéresse.

Publicité

Soutenez Breizh-info

LES DERNIERS ARTICLES

Agriculture, Politique

Agriculture. La FNSEA possède un patron en or

International, Sociétal, Société

Afrique du Sud : un étudiant blanc sanctionné pour “outrage aux LGBT”

excès

Santé

Obésité : 46% des Français estiment que les pouvoirs publics n’en font pas assez

semaine de quatre jours

Economie, International, Social, Sociétal

Travail. Au Royaume-Uni, la semaine de quatre jours est un succès

Sociétal

Fermetures de comptes de dissidents politiques : les occitanistes aussi ?

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International, Vu ailleurs

Royaume-Uni. Les arguments économiques en faveur de l’immigration de masse ont fini par s’effondrer

Découvrir l'article

Immigration, Insolite, Santé, Société

Insolite : Boubacar poignarde un homme pour “avoir de l’aide” de l’administration concernant “sa santé mentale”

Découvrir l'article

Ensauvagement, Local, PONTIVY, Société

Pontivy : un homme inquiétant dans la ville

Découvrir l'article

International

Immigration aux USA. Le mur frontalier à la frontière avec le Mexique n’a jamais été aussi populaire

Découvrir l'article

Sociétal

Paris : les immigrés clandestins surreprésentés chez les violeurs de rue

Découvrir l'article

Politique

Fabrice Leggeri, ex-directeur de Frontex : « La Commission européenne voit l’immigration illégale comme un projet et non pas comme un problème »

Découvrir l'article

Sociétal

Pouvoir d’achat, Santé, Immigration, Déliquance : les principales priorités des Français

Découvrir l'article

Immigration, Local, RENNES

Rennes : une association immigrationniste campe devant l’entrée de la préfecture

Découvrir l'article

Sociétal

Immigration à Bélâbre. Ces bobos rejetés dans leur village car Pro Migrants

Découvrir l'article

International, Sélection de la rédaction

Grand remplacement au Royaume Uni : Une population de plus de 70 millions d’habitants d’ici 2026, du fait de l’immigration

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍