Première des trois épreuves inscrites au calendrier 2019 des IMOCA Globes Series, la Bermudes 1000 Race Douarnenez – Brest aura lieu du 8 au 15 mai prochain. Présentation de cette deuxième édition qui se veut de haute volée.

Bermudes Race 1000… et ses 2000 milles

Née en 2018, la première Bermudes 1000 Race était alors partie de Douarnenez le 9 mai pour rallier Cascais au Portugal. Un parcours qui obligeait par ailleurs les coureurs à doubler le Fastnet (Irlande) avant de redescendre l’Atlantique. La course, destinée aux voiliers de la classe IMOCA (monocoques de 60 pieds) fut alors qualificative pour la Route du Rhum-Destination Guadeloupe.

Pour la seconde édition, le départ est prévu le 8 mai prochain, dans la foulée du Défi Pom’Potes du Grand Prix Guyader. Pas moins de 18 solitaires représentant six nationalités s’élanceront alors de Douarnenez pour rejoindre Brest, via le mythique phare du Fastnet et une marque virtuelle au large de l’archipel des Açores. En somme, un parcours haut en couleurs au programme !

Parmi les enjeux de ce « run » de 2 000 milles en solitaire, le principal est celui d’engranger de précieux milles en vue de la sélection au Vendée Globe 2020-2021. Autre spécificité de la Bermudes Race 1000, elle est la première et la seule course en solo des IMOCA Globes Series 2019 car la Rolex Fastnet Race et la Transat Jacques Vabre se disputent, elles, en double.

Bermudes 100 Race

Bermudes 1000 Race : du beau monde sur l’eau

Au départ de la Bermudes 1000 Race, ce sont donc 18 marins (dont quatre femmes) de six nationalités différentes qui ont déjà confirmé leur présence. Soit presque autant que lors de la dernière Route du Rhum – Destination Guadeloupe où 20 IMOCA avaient mis les voiles depuis Saint-Malo.

Bermudes 1000 Race
Ⓒ François Van Malleghem – Départ de la Bermudes 1000 Race 2018 – Douarnenez

Pour justifier le succès de cette nouvelle course, Antoine Mermod, Président de la classe IMOCA, explique : « Le système mis en place l’an dernier selon lequel, si plus de 30 candidats remplissent les conditions d’inscription au Vendée Globe, seront retenus ceux ayant effectué le plus grand nombre de milles sur les courses comptant pour les IMOCA Globe Series, est forcément incitatif ».

Quant à la grille de départ, les skippers déjà inscrits sont les suivants :

  • Fabrice Amedeo (Newrest-Art & Fenêtres)
  • Romain Attanasio (Pure)
  • Alexia Barrier (4myplanet)
  • Yannick Bestaven (Maître Coq)
  • Arnaud Boissières (La Mie Câline-Artipôle)
  • Manuel Cousin (Groupe Setin)
  • Sam Davies (Initiatives Cœur)
  • Clément Giraud (Envol)
  • Pip Hare (Superbigou)
  • Boris Herrmann (Yacht Club de Monaco)
  • Ari Huusela (Ariel 2)
  • Stéphane Le Diraison (Time For Oceans)
  • Miranda Merron (NC)
  • Giancarlo Pedote (Prysmian Group)
  • Damien Seguin (Groupe Apicil)
  • Sébastien Simon (Arkea-Paprec)
  • Maxime Sorel (V and B-Sailing Together)
  • Denis Van Weynbergh (Eyesea.be)

Parmi les favoris de l’édition 2019, Samantha Davies. La britannique était arrivée deuxième de la Bermudes 1000 Race en 2018, à douze petites minutes seulement du vainqueur Paul Meilhat. Pourtant, la navigatrice se veut modeste dans ses ambitions :
« Pour ma part, j’aurais remis mon bateau à l’eau le 29 avril, soit une semaine seulement avant le départ. Dans ce contexte, mon but sera avant tout de finir la course, de découvrir Initiatives Cœur équipés de ses nouveaux foils et de réussir à m’exprimer en solitaire car je reste évidemment aujourd’hui sur la déception de ne pas avoir pu terminer la Route du Rhum ».

Les premiers concurrents devraient arriver à Brest à partir du 15 mai. La remise des prix aura lieu le samedi 18 mai à 18 h.

Crédit photos : Wikimedia commons (CC/lotsemann)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine