Open de Tennis de Rennes et de Quimper : retour sur un début d’année en Bretagne

A LA UNE

Inscrits dans le calendrier ATP à chaque début d’année, les tournois de Rennes et de Quimper ont vu, à défaut de vainqueurs connus par le grand public, une myriade de joueurs d’exception taper des balles sur des courts bretons.

Depuis deux ans, les jeunes de la #NextGen, le nom qu’a choisi l’ATP pour désigner la vague de joueurs appelés à remplacer le Big 4 composé de Nadal, Djokovic, Federer et Murray, ont choisi les tournois bretons pour remplir leur agenda entre l’Open d’Australie et la tournée américaine sur dur du printemps. Ainsi, Rublev, Kachanov, ou Medvedev ont souvent joué en Bretagne en janvier et février depuis 2014.

Cette année, le tournoi challenger de Rennes a été remporté par le Lithuanien de 28 ans, Ricardas Berankis, grand habitué de la Bretagne : en 2018, déjà finaliste aux challengers de Brest et Rennes, il avait accroché à son palmarès le challenger de Saint-Brieuc doté de 90 points ATP. C’est un Lithuanien qui aime la Bretagne, à n’en point douter.

Le tableau ne s’est pas résumé à Berankis mais offrait un panel qui prend toute sa saveur aujourd’hui : ainsi, le Canadien Félix Auger-Aliassime, pourtant battu en début de tournoi, s’est désormais révélé au grand public international : depuis Rennes, le teenager a été finaliste au Masters de Rio, au 3ème tour du Masters 1000 à l’Indian Wells, après avoir battu des top 20 et top 10 dont le phénomène grec Tsitsipas. Ce Canadien de 18 ans est assuré d’une grande carrière à condition de gérer ses problèmes de tachycardie.

Les Rennais auront su apprécier la présence de beaux joueurs comme le talentueux Benoît Paire mais aussi des bretteurs capables d’avoir battu à Wimbledon Federer et Nadal comme Rosol et Stakhovsky, ou bien l’ancien finaliste de Wimbledon, le Chypriote Baghdatis.

Le challenger de Quimper a vu un duel franco-anglais en finale : d’un côté l’Anglais de Birmingham Daniel Evans, finaliste en outre à Delray Beach quelques jours plus tard, contre le vainqueur français Grégoire Barrère, 25 ans et doté d’un jeu élégant.

Mais pour les puristes du tennis, la sensation était la présence du jeune Polonais de 22 ans, Hubert Hurkacz, l’autre révélation du début d’année avec Félix Auger-Aliassime. Le vainqueur de Canberra en janvier, a, depuis, réalisé un parcours impressionnant à l’Indian Wells en écartant successivement sur son parcours les n°1 français, Lucas Pouille, japonais Nishikori et l’autre phénomène canadien au revers époustouflant Denis Shapovalov, pour tomber face à Federer en quart de finale. Il réitère actuellement un beau parcours au Masters 1000 de Miami en éliminant le jeune espoir italien Berrettini puis le n°4 mondial Dominic Thiem, récent vainqueur de l’Indian Wells ! Son 3ème tour se jouera contre… Félix Auger-Aliassime. À noter que Hurkacz tape la balle les yeux fermés.

Prochaines étapes pour le tennis international en Bretagne : le tournoi de Saint-Brieuc qui débute aujourd’hui puis celui de Brest en fin d’année.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes Métropole. Ces 33 maires de gauche qui veulent toujours plus de migrants en Bretagne et en France

Alors que les sondages, comme les intentions de vote, témoignent chaque jour d'un souhait majoritaire des Français d'en finir...

Brest. Trois voitures incendiées à Pontanézen

Trois voitures ont été incendiées à Pontanézen (Brest), dans la nuit de lundi à mardi. Les voitures étaient totalement embrasées...

Articles liés