Les reines de sang : Constance d’Antioche (bande dessinée)

A LA UNE

La collection Les Reine de Sang dévoile l’influence exercée par des souveraines européennes méconnues. Leur ambition leur a permis d’exercer un rôle politique primordial. On découvre ainsi que dans la civilisation européenne, la femme n’était pas systématiquement écartée du pouvoir. Le dernier tome sorti dans cette prestigieuse collection des Éditions Delcourt est consacré à Constance d’Antioche.

Constance d’Antioche

En 1130, le prince d’Antioche Bohémond II est tué lors d’un affrontement avec les sarrasins. L’émir arrache le cœur de Bohémond II pour l’offrir au calife de Bagdad. Sa fille Constance n’a que trois ans. Son épouse Alix intrigue pour exercer seule le pouvoir. Elle enferme Constance dans un couvent et cherche même à s’allier avec les sarrasins. Heureusement, Baudouin, roi de Jérusalem, pénètre dans la ville d’Antioche et fait promettre à sa fille Alix qu’elle abdiquera lorsque sa petite-fille Constance se mariera. À l’âge de neuf ans, elle épouse le preux Raymond de Poitiers. Elle gouverne alors Antioche et fait preuve d’un sens politique affirmé. Mais elle devra protéger son peuple contre les sarrasins…

Jean-Pierre Pécau retrace la vie de Constance d’Antioche (1127-1163), en insistant sur son art de gouverner. Il dévoile les luttes intestines qui ont précipité la fin des royaumes chrétiens en Orient et révèle les exactions des sarrasins, notamment le massacre des chrétiens lors de la prise d’Edesse par Zengi, atabeg de Mossoul et d’Alep. Le dessin réaliste de Gabriele Parma reconstitue fidèlement Antioche au XIIsiècle. La colorisation de Dimitri Fogolin est lumineuse.

Constance d’Antioche, tome 1 « La princesse rebelle ». Série en cours. Éditions Delcourt.

Aliénor d’Aquitaine

Le premier tome débute en avril 1137, dans l’abbaye de Saint-Denis. Le jeune Louis apprend qu’il doit se marier à Aliénor d’Aquitaine. Celle-ci apporte en dot le duché de Guyenne, la Gascogne, la Saintonge et le Poitou. Aliénor, amatrice de poésie et de fêtes, est exubérante et sensuelle. Également ambitieuse, elle tente d’éloigner la reine-mère. Pour cela, elle est prête à tout et ne craint pas d’user de ses charmes… Le sixième et dernier tome commence en 1204, dans l’abbaye de Fontevraud. Aliénor d’Aquitaine, âgée de plus de 80 ans, relate son mariage en 1152 avec Henri II Plantagenêt. Alors qu’elle n’avait offert aucun héritier mâle à Louis VII, elle a 8 enfants avec le roi d’Angleterre, dont le futur Richard Cœur de Lion et Jean Sans Terre.

Dans la bande dessinée Aliénor, les scénaristes Arnaud Delalande et Simona Mogavino, en racontant le destin de celle qui fut reine de France puis d’Angleterre, nous plongent dans les intrigues familiales et politiques de l’époque. Dans les premiers tomes, Aliénor est ambitieuse, exubérante et sensuelle. Mais elle n’attire pas la sympathie du lecteur. À l’inverse, vieillissante, Aliénor devient émouvante. Le dessin classique de Carlos Gomez, un peu grossier dans les premières planches, s’affine au fil des pages. La colorisation de Rio est somptueuse.

Aliénor La légende noire, 6 tomes. Série achevée. Éditions Delcourt.

Frédégonde la sanguinaire

En 560, Frédégonde, jeune ambitieuse issue de la paysannerie, est devenue la suivante de la reine Audevère, épouse de Chilpéric. Elle séduit le roi et obtient de lui la promesse secrète d’un mariage. Elle intrigue alors pour se débarrasser de la reine. Puis, devenue reine, pour obtenir le pouvoir absolu, elle va abuser des plus viles stratégies et devenir celle que l’Histoire surnommera la Reine Sanguinaire

Le scénario de Virginie Greiner se concentre sur les ambitions démesurées de Frédégonde (545597), reine de Neustrie après son mariage avec le roi mérovingien Chilpéric Ier. Il montre bien son appétit du pouvoir. Le dessin de l’italienne Alessia de Vincenzi est réaliste et précis. Il est mis en valeur par la colorisation soignée de José Luis Rio.

Frédégonde la sanguinaire, 2 tomes. Série achevée. Éditions Delcourt.

Isabelle la Louve de France

Fille de Philippe IV le Bel, Isabelle en épousant, Édouard II, devient reine d’Angleterre. Mais elle sacrifie son bonheur. En effet, son époux n’est intéressé que par les hommes… Ainsi humiliée, Isabelle cherche à échapper à cette vie de souffrances…

Les scénaristes Thierry et Marie Gloris racontent la vie d’Isabelle de France (1295-1358), surnommée « la Louve » en raison de son caractère. Ils parviennent à dresser son portrait intime. Le graphisme précis et réaliste du dessinateur Jaime Calderon est soigné. La colorisation de Johann Corgié met en valeur la richesse des décors et des costumes.

Isabelle la Louve de France, 2 tomes. Série achevée. Éditions Delcourt. 

Jeanne la mâle reine

En 1293, Agnès, fille de Saint Louis, offre à son mari, Robert II duc de bourgogne, un cinquième enfant, Jeanne. Celle-ci, qui a une jambe plus courte que l’autre, a une enfance difficile. Les autres enfants la traitent de diable boiteux. Le roi de France Philippe IV Le Bel, pour récupérer la Bourgogne, décide de marier son fils (futur Louis X) avec Marguerite, sœur de Jeanne. Philippe de Valois, son cousin, la demande en mariage. Lorsque sa sœur Marguerite commet la pire faute pour une reine, l’adultère, Jeanne prend son destin en main pour devenir reine de France…

La scénariste France Richemond raconte le destin de « Jeanne la boiteuse », reine de France de 1328 à 1349. Elle parvient, par un scenario dynamique, à éclaircir une période politique trouble, faite d’alliances et de complots. Le dessin réaliste, classique et élégant de Michel Suro est mis en valeur par la colorisation soignée de Dimitri Fogolin.

Jeanne la mâle reine, 2 tomes parus. Série en cours. Éditions Delcourt.

Catherine de Médicis

Au XVIsiècle, Charles-Quint domine un immense empire. En 1527, tandis que ses troupes, les Lansquenets, assiègent Rome, les républicains florentins tentent de renverser les Médicis, dont la petite duchesse Catherine, âgée de seulement 8 ans, est l’héritière. Sauvée de justesse, elle est placée dans un couvent où la mère supérieure, sœur de Savonarole, l’attend de pied ferme. Libérée après la réconciliation du pape et de l’empereur, Catherine épouse le second fils de François Ier, roi de France. Lorsque le dauphin François meurt, son époux, Henri, accède au trône. Devenue reine, Catherine découvre que le roi a une maîtresse, Diane de Poitiers. Mais avec humilité, elle accepte son rôle de mère des futurs rois. Lorsque la famille catholique de Guise incite le roi à faire preuve de sévérité envers les protestants, Catherine se montre favorable à une politique de conciliation…

Les scénaristes Simona Mogavino et Arnaud Delalande dressent un portrait élogieux de Catherine de Médicis (1519-1589), reine connue mais peu appréciée. Ils révèlent l’horreur des batailles et la cruauté des pillages lors du sac de Rome pour mieux rendre émouvante la difficile enfance de Catherine de Médicis. Ils prennent le parti de démontrer son intelligence politique. Le splendide dessin de Carlos Gomes bénéficie de la magnifique colorisation de José Luis Rio.

Catherine de Médicis, 2 tomes parus. Série en cours. Éditions Delcourt.

Kristol Séhec

Illustrations : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Il gifle une dame de 80 ans..son avocate veut qu’il fasse « un stage pour apprendre à gérer ses émotions »

Un individu de 34 ans était jugé en comparution immédiate cette semaine à Rennes, pour avoir giflé, mercredi 22...

Rennes. Le RN dénonce les ateliers « en non mixité » et les subventions publiques au festival néo-féministe « Dangereuses Lectrices »

Ces 25 et 26 septembre s'est tenu à Rennes un drôle de festival, ultra confidentiel, mais subventionné par la...

Articles liés