A Nantes, plusieurs établissements bistronomiques voire gastronomiques ont élu domicile autour du château, selon la règle de l’emplacement, de l’emplacement, et encore de l’emplacement. Quartier bourgeois mais aussi touristique, cadre suranné et historique qui se prête mal à la malbouffe, présence aux abords de galeries d’art et d’antiquaires. Le Fou du Roi, devant le château, échappe à la tentation : c’est bon, mais accessible à toutes les bourses.

fou_roi_nantes

Le midi, le menu express (14.90€) mérite son titre : le service est vraiment rapide. Velouté d’hiver au lard fumé – qui tient presque du gratin – onglet de beuf bien tendre, servi avec un petit pot de béarnaise et des pommes de terre bien rôties  – et assiette de gourmandises qui tient lieu de café gourmand sans café.

Il y a du reste un menu gastronomique qui vaut le détour aussi, à 32.90€ pour une formule complète, avec notamment le tartare de lieu jaune, le homard grillé (4€ de supplément) ou un croustillant Paris Brest – et il y a bien d’autres choix. Le restaurant n’étant qu’à dix minutes à pied de la gare, il est aussi une bonne adresse pour voyageurs pris entre deux trains, ou soucieux de bien manger avant de partir en voyage.

Si le client peut admirer les murs en pierres apparentes, dans les joints duquel ruisselle l’argent – au sens littéral, il y a de la menue monnaie entre les pierres – petit bémol, le servic e du midi est assez erratique. Ainsi, le quart de côtes du Rhône demandé – et dûment facturé – n’est jamais arrivé. Moins 7.70 pour le restaurant – qui devra bien penser à former le jeune serveur.

Y aller : 2 rue Prémion, 02-40-35-64-64

Ouvert tous les jours de 12h à 14h30, 19h à 23h

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine