Dans le cadre de sa campagne d’information publique demandant au groupe Avril, premier producteur d’œufs en France, de tourner le dos à l’élevage des poules en cage, L214 lance ce jeudi 18 avril une mobilisation à Rennes et Bruz, où Avril a récemment ouvert son campus.

Depuis ce mercredi, une campagne d’affichage est déployée à Rennes et dans son agglomération, dénonçant l’absence d’engagement du numéro 1 de l’œuf en France à abandonner l’élevage en cage. L’affiche, interpellant initialement le groupe Avril de façon directe, avait été refusée par la régie publicitaire.

Ce jeudi, une manifestation est prévue à 13 h place de la République, à Rennes, et un rassemblement à Bruz, devant le siège du groupe Avril, est prévu à 16 h 30 pour demander à l’entreprise d’abandonner l’élevage des poules en cage.

« Cette journée d’action se voit renforcée cette semaine par les messages adressés directement au groupe Avril de la part de personnalités et de citoyens sur les réseaux sociaux. Le leader de l’œuf est par ailleurs de plus en plus isolé après les engagements de McDonald’sCarrefour et du groupe Les Œufs Geslin. À la différence de ces acteurs, Avril ne s’est engagé qu’à cesser la vente d’œufs “coquilles” (Matines) issus de cages en 2025, excluant ainsi de son engagement toute sa production d’ovoproduits destinée à l’industrie (Lesieur professionnel, Ovoteam et Ovipac). » expliquent les communicants de l’association L214.

Pour Johanne Mielcarek, porte-parole de L214 : « Face à l’inertie du groupe Avril, nous sommes déterminés à porter la voix des citoyens, largement opposés à l’élevage en cage et dont l’opinion n’est actuellement pas prise en compte par ce groupe. L’élevage en cage est intolérable, il est temps que le groupe Avril, leader de l’œuf en France, s’inspire de ses concurrents et se montre à l’écoute des citoyens en renonçant à ce mode d’élevage, pour l’ensemble de ses activités. »

Pour rappel, le 4 octobre 2018, le groupe Avril annonçait qu’il ne commercialiserait plus d’œufs à marque Matines provenant d’élevages en cage d’ici 2025.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V