Irlande du Nord. Une marche pour la paix organisée en mémoire de Lyra McKee

lyra_mckee

En Irlande du Nord, une marche pour la paix va être organisée en mémoire de Lyra McKee, du 25 au 27 mai, entre Belfast et Derry/Londonderry .

La marche est organisée par un petit groupe de personnes qui disent avoir été affectées par le meurtre de Lyra. Mme McKee – jeune journaliste spécialisée sur le conflit nord-irlandais – a été abattue à la suite d’une émeute à Creggan, quartier républicain de Derry, jeudi dernier. Le groupe républicain dissident New IRA a endossé la responsabilité de son meurtre, et s’est excusé pour cela, accusant la police nord-irlandaise d’être responsable des émeutes qui ont entraîné la mort de la journaliste.

La marche se déroulera du 25 au 27 mai, partant de Belfast et se terminant à Derry/Londonderry, 68 miles plus tard. Les organisateurs de l’événement ont expliqué que la marche avait le soutien de la famille de Lyra McKee et de sa compagne Sara Canningv (Lyra McKee était lesbienne, mais également militante LGBT, ce sur quoi insistent lourdement les médias qui couvrent l’évènement alors que sa mort n’a rien à voir avec son engagement sociétal par ailleurs). Ils ne souhaitent pas que cette marche devienne toutefois une plateforme pour des groupes politiques.

« En 1998, les Irlandais du Nord et du Sud ont signé l’accord de Belfast. Il s’agissait d’une entente visant à respecter les différences des uns et des autres et à travailler ensemble pour créer un avenir meilleur, pour nous-mêmes et pour les générations futures », a déclaré le porte-parole. « Il ne s’agissait pas seulement d’un accord pour charger nos politiciens d’aplanir nos divergences politiques – c’était un contrat que nous avons tous signé et que nous devrions emporter partout où nous allons. C’est un contrat qui devrait nous guider dans la façon dont nous traitons les autres et dont nous nous attendons à être traités. L’accord du Vendredi Saint n’est pas parfait, mais il énonce noir sur blanc les termes d’un contrat visant à instaurer la paix. 21 ans après la signature de ce contrat, une autre vie jeune et talentueuse a été anéantie en un instant, par des gens qui n’avaient pas signé ce contrat. Nous ne pouvons pas rester les bras croisés alors qu’une minuscule minorité cause encore des chagrins d’amour comme celui-ci. »

Les funérailles de Lyra McKee auront lieu à la cathédrale Sainte-Anne de Belfast à 13 h ce mercredi. La secrétaire d’État Karen Bradley et le président irlandais Michael D. Higgins seront présents aux côtés des dirigeants des principaux partis politiques d’Irlande du Nord.

En début de semaine ce lundi, des militantes LGBT, amies de Lyra McKee, sont allées repeindre de mains rouges le local de Saoradh à Derry/Londonderry, groupe considéré comme étant la vitrine de la New IRA.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !