Tout sur l’autoconsommation : produire et consommer sa propre énergie

A LA UNE

Dominique Lormier : « Il est important de rendre hommage aux 290 000 soldats français tués ou blessés en mai-juin 1940 » [Interview]

Les éditions La Mécanique Générale (Ring) publient « Comme des Lions », livre de l'historien et écrivain Dominique Lormier,...

Yves Mervin (Saint-Marcel, 1944) : « La Résistance en Bretagne raconte l’histoire qui lui convient » [Interview]

Nous avons évoqué il y a quelques semaines la sortie d'un livre remarqué, signé Yves Mervin, véritable empêcheur de...

Dissolution de Génération Identitaire. Le décret démoli point par point par un avocat

La dissolution de Génération Identitaire a été validée en conseil des ministres cette semaine. Les services juridiques de l'ONG...

Protocole sur le Brexit. Les accords du Vendredi Saint menacés en Irlande du Nord, l’UE met le feu aux poudres

La tension est à son comble en Irlande du Nord, et l’Union européenne est en train de mettre de...

Refaire un peuple. Julien Langella : « Pas de liberté sans communauté » [Interview]

Julien Langella, essayiste, co-fondateur de Génération identitaire et porte-parole d'Academia Christiana, vient de sortir un nouveau livre aux éditions...

Produire et consommer sa propre énergie. Tenter (il faut bien dire tenter) de réduire ses factures d’énergie à l’heure où les prix flambent. C’est aujourd’hui possible, et cela se développe un peu partout en France. On vous explique le pourquoi du comment…

L’autoconsommation, comment ça marche ?

L’autoconsommation est une méthode de consommation écologique qui permet de produire son énergie à l’aide de panneaux solaires, et de la consommer instantanément via les appareils de la maison. Cette méthode permet de réduire considérablement son indépendance au réseau électrique (sans pour autant être autonome), et de faire des économies sur ses factures d’électricité. Une installation solaire en autoconsommation est toujours raccordée au réseau électrique domestique. Il n’y a donc pas de système de stockage. En clair, lorsque les panneaux solaires produisent, les appareils de votre maison en fonctionnement consomment cette électricité. En cas d’insuffisance de production de la part des panneaux solaires, le réseau prend le relais et fournit l’énergie manquante. En cas de surplus de production, l’énergie produite en trop est réinjectée dans le réseau, ou revendue à un fournisseur d’électricité. En autoconsommation, l’enjeu est donc de dimensionner au mieux le kit solaire pour que la production de vos panneaux solaires corresponde à votre consommation

Installer soi-même son kit solaire

Depuis quelques années, avec l’avènement d’Internet et la hausse de l’intérêt pour les énergies renouvelables, il est possible d’installer son kit solaire soi-même. Un kit solaire est en général composé de panneaux solaires, de micro-onduleurs (convertisseur d’énergie), d’un coffret de protection (pour sécuriser l’installation) et de branchements qui permettent de raccorder le kit solaire au réseau. En France, il est possible d’installer son kit solaire seul (sans installateur) si la puissance de l’installation n’excède pas 3 kWc (l’équivalent de 12 panneaux). Au-dessus de cette limite, il faudra passer par un installateur agréé. Une fois raccordé au réseau, le kit solaire produit instantanément et les appareils électriques de la maison consomment directement l’énergie verte produite.

Pour calculer la rentabilité potentielle du kit solaire, certains sites proposent des simulateurs.

Pour le reste, pour le côté légal, voici ce que l’on peut lire sur le site du service public :

Vous avez le droit de vendre l’électricité obtenue à l’aide de votre installation photovoltaïque :

  • en totalité
  • ou seulement le surplus que vous n’utilisez pas.

Obligation d’achat

Électricité de France (EDF AOA), ou l’entreprise locale de distribution (ELD), a l’obligation d’acheter votre électricité :

Contrat d’achat

La demande de contrat d’obligation d’achat s’effectue en même temps que la demande de raccordement au réseau public d’électricité.

La durée du contrat est de 20 ans, non renouvelable. Elle s’applique à partir de la date de mise en service de votre installation (raccordement effectif au réseau).

Tarif d’achat et prime à l’investissement

Le tarif d’achat de l’électricité produite est fixé par trimestre. Celui qui s’applique à votre contrat correspond au tarif en vigueur à la date de demande de raccordement de votre installation. Vous adressez ensuite chaque année votre facture à la date anniversaire du contrat.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Seule la proportionnelle peut sauver Sarah El Haïry…

Labourer une circonscription, Sarah El Haïry ne sait pas ce que cela signifie. Mais si François Bayrou parvient à...

Saint Piran. Des hongrois ont célébré le saint patron de Cornouailles

Voici une histoire insolite : à l'occasion de la Saint-Piran, que l'on fête le 5 mars, des Hongrois passionnés...
- Publicité -