Les habitués l’auront remarqué sans peine, le niveau de la grande brocante de Viarme, à Nantes, baisse. La sécurité aussi. En plus d’affronter la pluie, la manifestation nationale des Gilets jaunes ce samedi et un certain désintérêt de la part de la mairie (sauf pour encaisser le prix des places), les brocanteurs essuient aussi de nombreux vols que ne tempèrent pas les vigiles – quand du reste ils consentent à faire leur travail.

Ce vendredi ne fait pas exception, des voleurs en bande, « Roms » selon des témoins, « Europe de l’est » pour d’autres, ont fait main basse sur « une banane [un petit sac] avec la recette d’un commerçant », « une carte de crédit dans un sac planqué sous une table », « des menus objets, de l’argenterie, des portables », pour d’autres victimes.

 « À Nantes on dépasse les limites ! »

Pour lesquelles « ça commence à bien faire : quand on vient à Nantes, on se fait voler alors qu’on vient pour travailler, et tout le monde s’en fout, à commencer par la police et la mairie ; ça donne vraiment une bonne image de la ville ! ». Venu de Vendée, ce dernier trouve qu’ « à Angers, on est beaucoup plus tranquilles et l’ambiance est nettement meilleure, de la petite fauche, y en aura toujours, mais à Nantes on dépasse les limites ! ».

La qualité des déballages en baisse

Du coup, la qualité des déballages s’en ressent. « Je garde les meilleures marchandises pour d’autres déballages, où on est plus tranquille », explique ainsi un brocanteur. « Sortir le meilleur à Nantes ? Et pourquoi ? Quand on ne se le fait pas voler en journée ou la nuit, c’est le vent ou la pluie qui l’abîme ». Un autre exposant s’explique : « la nuit, je vois les vigiles qui dorment dans leur voiture ou discutent entre eux. Pendant ce temps là n’importe qui fait le tour, donne un coup de cutter dans les bâches et se sert. Vous croyez qu’on mérite de payer autant pour une garde aussi catastrophique ? Qu’il y ait ou pas de vigiles, finalement, c’est pareil… »

LM

Crédit photo :DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine