Les adultes au Royaume-Uni sont les champions du monde de la cuite et s’enivrent plus souvent que partout ailleurs dans le monde, comme le révèle une étude récente.

Les Britanniques interrogés ont déclaré avoir été ivres en moyenne 51,1 fois au cours d’une période de 12 mois, presque une fois par semaine.

En comparaison, la moyenne mondiale n’est que de 33, selon une analyse des données provenant de personnes vivant dans 36 pays. Derrière le Royaume-Uni, le Canada et l’Australie suivent de près. La France elle, se situe sous la moyenne mondiale, avec 32,2. L’Irlande arrive 6ème, derrière l’Inde.

Les résultats proviennent de la huitième enquête mondiale de Global Drugs Survey, considérée comme la plus grande enquête sur la consommation d’alcool et d’autres drogues dans le monde.

Des chercheurs basés à Londres ont interrogé 5 400 personnes d’Angleterre, d’Écosse, du Pays de Galles et d’Irlande du Nord et plus de 120 000 dans le monde.

Curieusement, les jeunes Britanniques, la génération millénium, ont tendance à être beaucoup plus modérés dans leurs habitudes de consommation d’alcool (l’inverse pour la drogue) que les groupes plus âgés.

Le professeur Adam Winstock, fondateur de Global drug survey, a déclaré que si moins de gens consomment de l’alcool, beaucoup de ceux qui en consomment le font d’une manière potentiellement nocive.

L’enquête révèle également que le Royaume-Uni est au deuxième rang, derrière l’Australie, pour le nombre de personnes ayant eu recours à un traitement d’urgence à la suite d’une consommation d’alcool au cours des 12 derniers mois c’est à dire 3,7 % des sondés.

Enfin, ils ne sont que 18,5 % à regretter leur consommation excessive d’alcool. Les princes de la cuite ne sont donc plus français, et au vu des dégâts et des ravages provoqués par l’alcool, ce n’est sans doute pas plus mal !

Aujourd’hui c’est en Europe que la consommation par habitant est la plus élevée au monde, mais celle-ci est en baisse (-20 % en 27 ans, à 9,8 litres par habitant), en raison notamment d’un net recul dans certaines anciennes républiques soviétiques et certains pays d’Europe de l’Est.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V