Les conséquences du réchauffement climatique n’inquiètent qu’une minorité de voyageurs en avion

avion

Les conséquences éventuelles du réchauffement climatique n’inquiètent qu’une minorité de voyageurs en avion. C’est ce qu’il ressort d’un sondage BVA pour « les entreprises du voyage » paru ce jour (le voir en intégralité)

36% des Français ont voyagé en avion cette année

Au global, 36% des Français ont pris l’avion au cours des 12 derniers mois, que ce soit pour des raisons professionnelles ou personnelles : 35% des Français ont pris l’avion pour des motifs personnels et 7% dans le cadre professionnel. Notons que les personnes qui prennent l’avion pour des raisons professionnelles sont également très majoritaires à voyager en avion dans le cadre personnel.

Une minorité se soucie du bilan carbone

Parmi ces voyageurs aériens, seule une minorité se soucie de l’impact de ses déplacements sur l’environnement, et cette attention au bilan carbone des voyages est plus marquée chez les voyageurs professionnels : 40% de ceux qui réalisent des voyages pour des raisons professionnelles font attention au bilan carbone de leur voyage vs. 27% des personnes qui prennent l’avion pour leurs loisirs. Toutefois, aussi bien pour les voyages professionnels que personnels, les moins de 50 ans sont plus sensibles à l’impact environnemental de leurs déplacements.

Une majorité « envisage » peut être de changer de comportement

37% des voyageurs aériens ont déjà pris des mesures pour limiter l’impact de leurs voyages en avion sur l’environnement, et 26% pourraient l’envisager, soit 63% des voyageurs qui se montrent sensibles à cette problématique. Ce sont les plus jeunes qui sont les plus sensibilisés et les plus enclins à modifier leur manière de voyager.

Dans le détail, la moitié des voyageurs aériens pourraient changer de destination de vacances, en choisissant une destination moins lointaine (49%), un quart des voyageurs l’ayant déjà fait.
A l’instar du mouvement « flygskam » ou « anti-avion », un voyageur aérien sur cinq (20%) a déjà renoncé à voyager en avion pour privilégier un mode de transport moins polluant. Un quart des voyageurs aériens (24%) déclarent ne pas encore l’avoir fait, mais pouvoir l’envisager. Enfin, 1 voyageur sur 10 a déjà renoncé à voyager par souci écologique (9%) et ils sont autant à avoir compensé les émissions carbones de leur voyage (10%).

En revanche, 63% des voyageurs n’ont pour le moment pris aucune mesure visant à limiter l’impact environnemental de leurs voyages en avion et 37% n’envisagent pas de changer leurs habitudes.

Les grandes déclarations écologistes éventuelles chez les usagers voyageant en avion ne sont donc manifestement pas suivies des faits…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !