Charlotte d’Ornellas a donné une leçon de realpolitik à Michel Soudais, rédacteur en chef adjoint de Politis, sur le plateau de CNews : oui, il y a un lien entre islamisme et immigration extra-européenne incontrôlée.

Charlotte d’Ornellas VS Michel Soudais

La question brûle les lèvres : y a-t-il un lien entre immigration et terrorisme islamiste ? Malgré un débat public aseptisé, il arrive parfois que certaines voix fassent entendre un point de vue dissonant eu égard au politiquement correct ambiant. Cette fois, c’est la journaliste Charlotte d’Ornellas qui est montée au créneau sur le plateau de la chaîne CNews mercredi 22 mai.

Confronté au rédacteur en chef adjoint de Politis Michel Soudais, la jeune femme a poussé ce dernier dans ses retranchements sur cette relation entre immigration extra-européenne et djihadisme : « La problématique islamiste en France est une conséquence du non contrôle de l’immigration. Est-ce que c’est vrai ou est-ce que c’est faux ? »

La question ne peut être plus claire. Mais elle semble embarrasser son contradicteur qui, faute d’une réponse précise, joue la carte de l’anathème en évoquant « la vieille fantasmagorie colportée par l’extrême droite depuis tout le temps ». Et va jusqu’à ressortir une citation de Maurice Barrès datant… de 1893. Mais Michel Soudais ne parvient pas à répondre par la négative à l’interrogation de Charlotte d’Ornellas. Car il ne peut nier l’évidence.

Bataclan : des extra-européens parmi les terroristes

La suite de l’échange est à l’avenant. Quant aux profils des assaillants de la salle du Bataclan à Paris le 13 novembre 2015, l’enquête a démontré par la suite que les trois terroristes ayant causé la mort de 90 personnes sont tous arrivés sur le territoire français en se mêlant aux flux de migrants en 2015. Le tout dans un laxisme total concernant le contrôle des entrées dans l’Espace Schengen.

Par ailleurs, il n’est pas inutile de souligner que ces trois individus répondant aux noms de Foued Mohamed-Aggad, Ismaël Omar Mostefaï et Samy Amimour étaient tous d’origine extra-européenne.

Face à ce rappel factuel de la part de Charlotte d’Ornellas, Michel Soudais avoue malgré lui l’impuissance de ceux qui refusent la fermeté en matière de politique migratoire : « Vous n’empêcherez jamais les gens de passer par les frontières. » Un fatalisme auquel les peuples européens ne comptent pas forcément se résigner.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine