Depuis mars, les urgences se mettent en grève partout en France. De plus en plus de personnels soignants se mettent en arrêt maladie. Face à la désorganisation, la police est obligée d’intervenir. Elle n’hésite pas à se déplacer en pleine nuit pour les obliger à venir travailler.

Un scénario hallucinant, dans la continuité de ce que nous écrivons fréquemment sur la tiers mondisation du service public et du système de santé, en raison de salaires faibles et de conditions de travail qui se dégradent.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine