Le nombre de demandeurs d’asile dans l’UE est en hausse depuis le début de l’année 2019. Une progression de 15 % par rapport à la même période en 2018.

UE : 206 500 demandeurs d’asile

La question de l’immigration extra-européenne est plus que jamais d’actualité au regard des derniers chiffres concernant les demandes d’asile faites dans l’Union européenne ces derniers mois. Entre janvier et fin avril 2019, leur nombre a augmenté de 15 % en comparaison de ces quatre mêmes mois l’année dernière.

Selon le Bureau européen d’appui en matière d’asile (EASO), ce sont ainsi quelques 206 500 demandes qui ont été présentées sur la période. En 2018, les autorités en recensèrent 179 000. Ce qui constitue un inversement de courbe après la baisse observée l’année dernière (-11 %).

Venezuela : + 121 % de demandes !

Selon le rapport, le nombre de nouveaux candidats syriens a diminué de 8 % entre 2018 et 2019, pour s’établir à 20 392. Mais la Syrie conserve toutefois sa première place pour le nombre de demandeurs. L’un des faits marquants dans ces chiffres est l’explosion du nombre de demandes d’asile dans l’UE en provenance du Venezuela. Le pays arrive ainsi en deuxième position, avec 14 257 candidats à l’asile. Ce qui ne constitue rien de moins qu’une hausse de 121 % par rapport aux quatre premiers mois de 2018 ! La grave crise politico-économique qui a fait rage ces derniers mois dans l’État gouverné par Maduro est à l’origine du phénomène.

Quant à l’Afghanistan, celle-ci occupe la troisième place des pays pourvoyeurs en demandeurs d’asile, le nombre de citoyens déposant une première demande d’asile dans l’UE ayant augmenté de 36 % entre 2018 et 2019 (14 042 demandes).

Schengen : portes ouvertes pour les Albanais et les autres

Théâtre de la corruption et des narcotrafics, la Colombie voit également une partie de sa population se tourner vers l’Europe : le nombre de demandeurs d’asile colombiens a augmenté de 156 % pour atteindre 8 097.

Par ailleurs, le nombre de nouvelles demandes en provenance de pays des Balkans occidentaux tels que l’Albanie et de pays du Caucase comme la Géorgie est en hausse lui aussi. Point commun entre ces deux États et le Venezuela ainsi que la Colombie : leurs ressortissants n’ont pas besoin de disposer de visas pour entrer dans l’espace Schengen. Ceci expliquant cela…

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V