[Vidéos] Course automobile. 24 heures du Mans : la légende continue !

A LA UNE

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Ce week-end aura lieu la 87ème édition des 24 heures du Mans, l’une des plus prestigieuses courses automobiles au monde dont la réputation a depuis longtemps traversé les frontières de la France.

C’est en 1923 qu’a lieu la première course sous l’impulsion de l’Automobile Club de l’Ouest, une association de défense des usagers de la route.
À l’époque, les équipes sont composées de deux pilotes (contre trois aujourd’hui) et dépassent à peine les 90 kilomètres heure de moyenne. La guerre interrompt les 24 heures du Mans pendant dix longues années et un autre événement porte un coup dur à la course peu après son retour au calendrier. Le 11 juin 1955, la Mercedes du Français Pierre Levegh heurte un concurrent et fonce dans la foule, explosant et tuant 82 spectateurs.

Malgré le danger, Le Mans est une étape incontournable pour les pilotes, les constructeurs et le public. C’est durant les années 1980 que les records de vitesse tombent le plus ; en 1988, Roger Dorchy poussa ainsi son bolide jusqu’à 405 km/heure !

Des films et des BD

Le Mans est un circuit mythique, y compris outre-Atlantique.
Hollywood en a fait le théâtre de plusieurs films à succès, notamment avec Le Mans, en 1971, dans lequel Steve McQueen joue Michael Delaney, un pilote revenant sur la piste un an après un grave accident.
L’acteur américain avait la particularité d’être réellement pilote de course, tant sur voiture que moto, et participa à des épreuves dans son pays durant les années 60 et au début des années 70.

Les 24 heures du Mans inspirent toujours les studios puisqu’un nouveau long métrage sur ce thème sortira le 13 novembre 2019 sur les écrans. Dans Le Mans 66 (ou Ford v. Ferrari en version originale), nous suivrons comme son nom l’indique la rivalité entre les deux écuries et la course de 1966. À l’époque, la marque au cheval cabré était ultra-dominatrice mais voyait arriver un concurrent pas dénué d’imagination… et de talent.
Au casting de ce film, nous retrouverons Matt Damon (Il faut sauver le soldat Ryan, Jason Bourne, Seul sur Mars…) et Christian Bale (The Dark Knight, 3h10 pour Yuma…), des grands noms qui devraient lui permettre de réaliser un bon score au box-office.

La France n’a évidemment pas manqué d’utiliser la réputation de son circuit. Le héros de bande dessiné Michel Vaillant y court dans plusieurs albums, notamment Le Fantôme des 24 heures (1970) et 24 heures sous influence (2007).
L’adaptation cinématographique de 2003 ne l’honore pas de la meilleure des manières mais a le mérite d’exister, son intrigue nous conduit elle aussi au Mans.

Les 24 heures du Mans 2019

L’édition de 2019 aura donc lieu ce week-end des 15 et 16 juin mais des animations ont lieu dans la ville de la Sarthe tout au long de la semaine.
Comme l’an passé, Toyota est favorite de l’épreuve pour la catégorie principale, la LMP1 (quatre catégories se disputent simultanément lors des 24 heures du Mans). Le double-champion du monde de Formule 1 espagnol Fernando Alonso sera lui aussi de la fête et tâchera de conserver son titre.
Du côté des pilotes tricolores, on retrouvera notamment Sébastien Bourdais et Jean-Éric Vergne.

Les informations pratiques sont disponibles sur le site internet de la course et quelques tickets sont encore en vente sur la billetterie en ligne.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

« Jésus est pédé ». Aucun problème pour le Conseil d’Etat

Le Conseil a validé il y a quelques jours, sur la forme, la dissolution de Génération Identitaire. Il vient,...

Articles liés

Le Mans, Nancy, Ligue 2. « Je t’encule Thérèse, je te prends, je retourne contre le mur….» [Vidéo]

Ainsi donc, nous y sommes. Le Mans-Nancy, vendredi 16 août 2019. Arrêt temporaire d'un match de football de Ligue 2 parce que les supporteurs...

Niki Lauda a rejoint James Hunt au paradis des pilotes 

Niki Lauda a rejoint Juan Manuel Fangio, Ayrton Senna et James Hunt. Mardi matin, nous avons en effet appris la mort de l’ancien pilote...

Nantes. « Ma thèse en 180 secondes » : laissez-vous convaincre le 6 mars

Convaincre son auditoire avec sa thèse en trois minutes, voici le défi proposé par la soirée Ma thèse en 180 secondes qui aura lieu...

Réunification de la Bretagne. Des Bonnets rouges refont la façade des locaux professionnels de la présidente des Pays de la Loire

Samedi 19 janvier, au Mans, des Bonnets rouges ont organisé une « opération crêpe », afin de refaire la façade des locaux professionnels de...