v4_visegrad

Jeudi 13 juin 2019, les Premiers ministres hongrois, slovaque, tchèque et polonais se sont retrouvés à Budapest pour préparer ensemble le sommet de Bruxelles des 20 et 21 juin. Ils ont annoncé à l’issue de la rencontre faire front commun et parler d’une seule voix à Bruxelles. C’est ce que rapportent nos confrères du Visegrád Post.

v4_visegrad

Initiée par le Premier tchèque Andrej Babiš – dont le pays prendra la présidence tournante du V4 le 1er juillet –, cette rencontre informelle des Premiers ministres du V4 a eu pour principal but de s’entendre sur les sujets qui seront abordés à Bruxelles les 20 et 21 juin 2019 à l’occasion du Sommet européen des chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne. En particulier, la nomination des hauts dirigeants de l’UE. Le porte-parole du cabinet du Premier ministre hongrois, Bertalan Havasi, a informé l’agence de presse hongroise MTI que les dirigeants du Groupe de Visegrád soutiendront des candidats expérimentés et prêts pour leur tâche, et qui respectent les peuples d’Europe centrale et le Groupe de Visegrád.

Les quatre Premiers ministres ont également abordé la question de leur responsabilité historique quant à l’avenir du continent européen. L’initiative du Premier ministre tchèque d’appeler à une rencontre en vue du sommet de Bruxelles donne également une nouvelle impulsion au Groupe de Visegrád, que les événements slovaques semblaient avoir affaibli. Alors que Prague était à la traîne dans la coopération du V4, portée jusque-là par le volontarisme de Budapest et de Varsovie, l’implication grandissante de la Tchéquie, à deux semaines de sa présidence du V4, augure un renforcement de la coopération centre-européenne pour ce début de nouveau cycle européen.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V