pentagone

Les journaux  allemands Spiegel, mais aussi Die Welt qui n’ont rien d’anti-américains, au contraire, s’étonnent dans les articles référencés ci-dessous de constater que le Pentagone (US Department of Defense) a versé des millions de dollars à des douzaines d’universités allemandes depuis 2008 pour qu’elles fassent travailler leurs laboratoires sur des projets destinés à la recherche militaire américaine.

Certes, ces projets sont présentés comme duals, c’est-à-dire pouvant servir à usages civils comme militaires. Mais on peut douter que le Pentagone, où règne un secret-défense rigoureux, veuille jamais en faire bénéficier le secteur privé. Parmi ces financements, l’article cite :

    • 1,72 million de dollars attribués à la Ludwig-Maximilians University (LMU) de Munich, pour mettre au point un nouvel explosif plus performant que le  RDX, en usage depuis le début du 19e siècle ;
    • 973,000 au Alfred Wegener Institute (AWI) for Polar and Marine Research, afin de réaliser un système infrarouge pour la détection des baleines. Comme par hasard ce système pourra armer les sous-marins américains où il sera plus utile quotidiennement que pour éviter d’éventuelles rencontres avec des baleines .
    • Des sommes très importantes à plusieurs universités travaillant sur l’Intelligence Artificielle de nouvelle génération.

Ceci fera des envieux parmi les universités européennes toujours en manque de ressources. Mais il n’est pas exclu, comme le Spiegel et die Welt se sont limités au cas allemand, que certaines d’entre elles travaillent déjà pour le Pentagone, en prenant comme excuse le caractère dual de leurs recherches….

Jean-Paul Basquiat

Sources

https://www.spiegel.de/lebenundlernen/uni/us-militaerforschung-an-deutschen-unis-21-millionen-dollar-in-zehn-jahren-a-1273282.html

https://www.welt.de/politik/ausland/article195727007/Forschungsprojekte-US-Verteidigungsministerium-foerderte-deutsche-Unis-mit-Millionen.html

Crédit photo : DR
[
cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine