La canicule, le sujet de la semaine à écouter et lire les différents médias. Malgré un battage médiatique qui tourne au ridicule, il ne faut pas pour autant sous-estimer l’impact de ces quelques jours de fortes chaleurs sur notre santé ou celle de nos proches. Si le cas des personnes âgées est souvent celui qui nous vient à l’esprit en premier, les nourrissons sont, eux aussi, sensibles aux températures trop élevées. L’occasion de refaire le point via quelques conseils élémentaires.

Canicule : limiter le calvaire de l’enfant

Tout d’abord, les parents avisés penserons à aérer la voiture pendant quelques minutes pour que la température redescende avant d’y installer leur enfant. Sur la route, les pare-soleils, même si peu esthétiques, sont fortement recommandés. Bien entendu, il ne faut jamais laisser le bébé seul dans le véhicule, ne serait-ce qu’un court instant.

Se pose aussi la question du choix des vêtements. Ayez toujours recours à des couleurs claires et des matières saines, comme du coton léger, pour éviter d’irriter la peau. On évite les vêtements noirs qui captent la chaleur et font monter la température interne. Pendant la grosse canicule, on garde la couche et c’est tout.

Pensez à protéger la tête du nourrisson : ne sortez pas bébé sans un chapeau. Des lunettes de soleil spécial petits sont aussi vivement recommandées.

Évitez les balades entre 12 h et 16 h et marchez dans les zones d’ombre. En début d’après-midi, privilégiez la sieste ! En période canicule, si vous n’avez pas d’obligation, gardez bébé au frais à la maison.

Refroidir la chambre est aussi une nécessité. Si vous en avez une, allumez la climatisation lorsque votre bébé n’est pas là, et attendez quelques minutes après l’avoir éteinte pour venir avec lui. Elle assèche l’air et peut donner un coup de froid aux petits (et même aux adultes). Par contre, adoptez vite un ventilateur, mettez-le loin de son lit et en position fixe. Sinon, vous pouvez étendre le linge mouillé dans la chambre des enfants pour que son humidité rafraîchisse la pièce ou tendre un drap humide devant la fenêtre ouverte.

Eau fraîche et crème solaire face à la canicule

La peau de bébé est ultra sensible. Badigeonnez-le de crème solaire dans votre jardin, en ville, sur une terrasse de restaurant ou en bord de mer. De plus, n’hésitez pas à donner plusieurs petits bains frais à 30/32 degrés (mais sans savon car à force sa peau va devenir irritée) tout au long de la journée. Attention, les bains doivent durer entre 3 et 5 minutes.

Toujours dans une optique de rafraîchissement, tamponnez-lui doucement le front, l’arrière des oreilles et le cou avec un linge humide et utilisez un brumisateur rechargeable pour lui pulvériser de l’eau sur le corps.

Si vous allaitez bébé, évitez de lui donner de l’eau avant 4 mois. Pour les petits adeptes du biberon, proposez-lui des biberons d’eau toutes les 30 minutes car les touts-petits ne savent pas dire quand ils ont soif, ni réclamer à boire. Pour les plus grands, à partir de 18 mois, laissez les boire à la demande.

Quant à la nourriture, les parents proposerons un biberon froid ou a température ambiante. Après 5 mois, des purées froides, des soupes fraîches de légumes (gaspacho) et des fruits de saison comme melons, pastèques, brugnons ou pêches et  des compotes sont conseillées. Pour les plus grands, c’est le moment de préparer des yaourts glacés et des smoothies ultra-frais.

En ces temps de canicule, la tenue de l’enfant pour dormir est également à revoir. Fenêtres ouvertes et volets fermés pendant la journée pour garder le maximum de fraîcheur, les draps du lit ne sont alors plus nécessaires. On abandonne les pyjamas pour garder un simple body léger pour la nuit. S’il fait très chaud, placez une bouteille d’eau glacée devant le ventilateur.

Par forte chaleur, le porte-bébé est à proscrire avec un risque de surchauffe et de malaise. Mettez plutôt votre nourrisson dans la poussette pour l’aérer. Attention, on évite de mettre un lange sur la capote de la poussette car le tissu bloque l’air et la température monte très vite et très fort à l’intérieur.

À la plage, on ne sort pas sans la tenue anti UV et la tente. On se baigne progressivement pour éviter l’hydrocution. On mouille les mains, les pieds puis doucement la nuque et le ventre.

Enfin, on se couche 20 minutes plus tard pour chercher un peu de frais mais on baisse la lumière tôt et on ferme les volets (ou les rideaux) pour faciliter l’endormissement. En cas de coup de chaleur, du paracétamol fera l’affaire. La consultation d’un médecin est, bien entendu, vivement conseillée si le coup de chaud est plus marqué.

Crédit photo : Pixabay (Pixabay License/parassseth)
[
cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine