Alors que la loi Avia qui va mettre une pression maximale sur Facebook pour censurer les « discours de haine » (comprendre tout propos un peu contraire aux intérêts du monde libéral libertaire) n’est pas encore mise en application, l’Observatoire vient d’observer un cas de censure silencieuse sur un de ses articles.

Le 6 juillet 2019 nous publiions une tribune libre d’un de nos lecteurs sur Alain Duhamel. Une tribune critique mais aucunement grossière et reposant sur des faits : sa carrière universitaire, ses relations avantageuses, sa légion d’honneur. Exprimant donc des opinions sur un homme public exerçant dans le domaine des médias depuis … certains diraient depuis toujours.

Depuis le 22 juillet 2019 au matin, tous les post du réseau social comportant un lien URL vers l’article (y compris celui de la page Facebook de l’Ojim) ont été discrètement supprimés, et la mise en ligne de tout post contenant ce lien URL est désormais techniquement impossible.

On peut supposer que Alain Duhamel a des amis, des amis qui « signalent » à Facebook un contenu « dangereux » ou « extrémiste » ou « de haine », contraire aux standards de la « communauté » et autres « valeurs » de Facebook. Pour les valeurs d’Alain Duhamel, ce sont les mêmes que celles du réseau social, il suffit de relire notre tribune pour comprendre lesquelles. Bon été quand même.

Source :  OJIM