epstein

L’affaire Epstein rebondit en France ! Le suicide du pédophile Jeffrey Epstein n’a pas mis un terme aux révélations et aux accusations à son encontre.

Mercredi, le journal Le Parisien a ouvert la voie à la diffusion d’informations concernant les liens entre le milliardaire et l’hexagone. D’après le témoignage d’une ancienne amie, celui-ci s’y serait rendu régulièrement en 2018 et 2019, à Paris mais aussi à Nice et Biarritz, et aurait payé les services de nombreuses masseuses qu’il aurait ensuite violées. D’après Mediapart, Jean-Luc Brunel, dirigeant d’une entreprise de mannequinat, aurait fourni ses victimes à Epstein.

Virginia Roberts Giuffre, qui déclare être l’une d’entre elles et emploi même le terme « d’esclave sexuelle » pour expliquer son calvaire a en outre indiqué que l’homme d’affaires se félicitait d’avoir fait venir des fillettes françaises de 12 ans aux Etats-Unis à l’occasion d’une fête d’anniversaire.

Un suicide qui tombe à pic

Jeffrey Epstein s’est pendu le 10 août alors qu’il était incarcéré dans une prison de Manhattan, à New York, dans l’attente d’un procès pour agressions sexuelles sur mineures.

Ce suicide a suscité de vives réactions, beaucoup d’américains se demandant comment un homme si surveillé avait pu passer à l’acte. Certains imaginent ainsi qu’il aurait pu être aidé dans sa manœuvre ou tout simplement assassiné afin qu’il ne puisse pas faire à son tour des révélations pouvant éclabousser des personnalités.

Jeffrey Epstein était en effet un ami proche du couple Clinton, du Prince Andrew – l’un des fils de la Reine d’Angleterre – ou encore de l’acteur Kevin Spacey. Des noms prestigieux mais tous déjà associés à des scandales sexuels.

Par ailleurs, le directeur de la prison dans laquelle il était enfermé a été muté tandis que deux gardiens sont actuellement suspendus et interrogés.

Quelle que soit la cause de sa mort, les informations parues cette semaine indiquent qu’elle ne mettra pas un terme à l’enquête. Une bonne nouvelle dans une si sinistre affaire.
Les vedettes d’Hollywood et les élites américaines sont régulièrement la cible des accusations, tant de la part de victimes présumées anonymes que de victimes présumées célèbres, à l’image de Kirsten Dunst ou d’Elijah Wood, mais rares sont les accusés à être puni.

Jeffrey Epstein n’en était pas à son coup d’essai puisqu’il avait déjà passer deux ans en prison en 2008 et 2009 dans une affaire de prostitution impliquant entre autres une adolescente de 14 ans.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine