Le 12 août à 2h45, un voisin appelle police-secours, place Sainte-Anne au coeur de Rennes. Deux hommes sont en effet en train de forcer un restaurant. Lorsque la police arrive, elle trouve un mineur né en 2003 qui fait le guet dehors, inconnu de la police, et un jeune majeur né en 2001, hélas bien connu… et sous le coup d’une assignation à résidence, à l’intérieur du restaurant, derrière la vitrine brisée.

« Ils ne risqueront pas grand chose »

Tous deux se laissent interpeller sans résistance, et ont été placés en garde à vue pour tentative de vol avec effraction, rien n’a été volé. « Donc ils ne risqueront pas grand chose », soupire un policier rennais, « heureusement, l’assurance indemnisera le restaurateur qui s’est fait casser sa vitre, et il le paiera car il prendra un malus. Judiciairement, une tentative de vol ce n’est pas grand chose, donc rien ».

Par ailleurs, le 12 encore les services de police ont arrêté chez lui un homme de quarante ans déjà défavorablement connu pour de nombreux vols. Il vient d’en commettre encore une dizaine, des vols à la roulotte et deux vols de matériel high-tech dans le métro, au mois de juillet.Tous les vols ont été commis dans le centre de Rennes. Il est aussi actuellement poursuivi pour violences conjugales.

Enfin, pas moins de 3 kilos de cocaïne ont été découverts ce 13 août par les gendarmes de la compagnie de Rennes, au sud de la métropole, dans une commune immédiatement voisine de Rennes. La drogue était dans un appartement et il n’y a pas eu d’interpellation. La découverte – d’une valeur d’environ 200.000 € à la revente – aurait été faite dans le cadre d’une enquête sur une filière de trafic de stupéfiants.

LM

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine