Chef d’œuvre réalisé en 1938, Alexandre Nevski reste, aujourd’hui encore, le meilleur film nationaliste, même s’il a été tourné en Russie communiste ! Ce film sort en Blu-Ray et DVD dans une version remasterisée.

La Russie, au XIIIe siècle. Au bord du lac de Plechtcheevo, les pêcheurs et charpentiers chantent pour célébrer la récente victoire sur les Suédois. Mais le prince Alexandre Nevski (Nikolaï Tcherkassov), vainqueur lors de la bataille de la Neva, mène maintenant une existence paisible. Lorsqu’un ennemi Tartare lui propose de devenir chef de guerre en Mongolie, il lui répond : « mieux vaut mourir que quitter la terre natale ». Mais les Teutons menacent maintenant sa terre. La ville de Pskov est déjà tombée sous le joug des hordes teutonnes, lesquelles marchent sur Novgorod. Les bourgeois de cette ville, par intérêt mercantile, incitent le peuple à échanger sa liberté contre de l’argent. Mais nommé à la tête des forces patriotiques, Alexandre Nevski galvanise le peuple et l’incite à se battre. Le 5 avril 1242, sur le lac Tchoudski, au cours de la bataille, Alexandre Nevski défie le grand maître de l’ordre teutonique en combat singulier et parvient à le vaincre. Lorsque la glace du lac cède, l’armée teutonne est engloutie. Alexandre Nevski châtie les traîtres et lance un avertissement aux envahisseurs : « qui viendra avec l’épée chez nous, périra par l’épée ».

Alexandre Nevski est un film russe réalisé par Sergueï Eisenstein et Dmitri Vassiliev et sorti le 25 novembre 1938. Ce film raconte l’épopée du prince Alexandre qui, au XIIIème siècle, sauva la Russie d’une invasion des mongols à l’est et des chevaliers teutoniques à l’ouest. Il s’agit d’une commande de Staline qui, face à la menace de l’Allemagne, voulait reforger l’unité nationale. Mais selon les historiens du cinéma Brasillach et Bardèche, ce chef d’œuvre épique constituait « le plus beau, le plus émouvant des films nationalistes, plus rien ne passe du marxisme dans ce chant de guerre du peuple slave ». En effet, mises à part les charges contre les religieux teutons et les bourgeois de Novgorod, il ne s’agit pas d’un film d’idéologie communiste. Bien au contraire, ce film patriotique, pour exalter le peuple, puise dans le passé mythique de la nation russe. Il met en évidence le lien unissant Alexandre, son peuple et sa terre. Il multiplie les chants patriotiques. Alexandre Nevski est filmé en contre-plongée, pour mieux représenter l’homme providentiel.

Sur le plan artistique, la reconstitution de la bataille du lac Peipous (1242) est mémorable. Eisenstein répartit les couleurs entre les deux armées, le gris pour les russes, le blanc pour les teutoniques. L’armée des Teutons apparaît mécanique, sans âme, alors que l’armée russe est enthousiaste. Cette bataille s’étirant sur 40 minutes culmine avec le combat singulier qui oppose Alexandre au Grand Maître teutonique, coiffé d’un heaume géométrique à cornes qui ne laisse pas voir son visage. La musique originale a été composée par le grand compositeur Sergueï Prokofiev.

On notera avec amusement qu’en 1939, dès la conclusion du pacte de non-agression germano-soviétique, le film sera retiré des salles soviétiques !

Ce film sort en Blu-Ray et DVD dans une version remasterisée. Le boitier contient deux éditions de ce film, l’une en Blu-ray, l’autre en DVD. En bonus, Kristian Feigelson, professeur de cinéma à l’Université Sorbonne Nouvelle, rappelle l’histoire de ce film. L’image a été améliorée, dans un magnifique noir et blanc.

Kristol Séhec

Alexandre Nevski, coffret Blu-Ray et DVD, 29 euros. Bach Films.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine