« La France a une part d’Afrique en elle ». Pour en finir avec le révisionnisme de Macron [L’Agora]

A LA UNE

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne...

Régionales 2021. Avec un score prévu de 66%, l’abstention triomphe et signe l’échec de la Vème République

Les résultats du premier tour des élections régionales et départementales seront publiés à partir de 20 h, ce dimanche 20 juin 2021. Mais déjà,...

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Le président de la République, Emmanuel Macron, a prononcé un discours très politique à Saint-Raphaël, dans le Var, ce jeudi 15 août lors des commémorations des 75 ans du débarquement de Provence. Un discours focalisé sur l’Afrique et les Africains, et écartant un peu plus les blancs, les Européens, cette fois ci de leur propre histoire.

Ce dernier a par ailleurs appelé les élus de France à donner à leurs rues les noms de soldats africains « morts pour la France » durant la Seconde guerre mondiale. « Je lance un appel aux maires de France pour qu’ils fassent vivre par les noms de nos rues, de nos places, par nos monuments et nos cérémonies, la mémoire de ces gens qui rendent fier toute l’Afrique et disent de la France ce qu’elle est profondément », a-t-il déclaré.

Il est indispensable de rappeler quelques faits, en ces temps de révisionnisme historique particulièrement graves, puisqu’avec la chute du niveau d’enseignement dans l’Education nationale notamment, les jeunes générations pourraient croire les propos d’Emmanuel Macron, qui sont historiquement faux.

Le débarquement en Provence, ce sont 350 000 hommes au total. Sur ces 350 00 soldats, 260 000 sont français dont environ 100 000 nord-africains maghrébins et 100 000 nord-africains européens (pieds noirs). Quant aux Africains noirs, ils ne sont que 10 000.

Par ailleurs, et sans vouloir minimiser les mérites de ces gens, ils ont affronté essentiellement des troupes allemandes de second ordre (parfois non-allemandes, notamment recrutées dans le Caucase), en pleine retraite et sans grand matériel. Rien à voir avec ce qu’ont du affronter les Russes ou les anglo-américains en Normandie.

A notre connaissance, de plus, il ne semble pas que des rues de France portent le nom de soldats pieds-noirs. Ils ont pourtant été proportionnellement plus nombreux que n’importe quelle troupe indigène.

Bref, avec ce discours, Emmanuel Macron comme François Hollande avant lui, court après le vote allogène. Dans ce but, il participe d’une réécriture de l’histoire qui vise à culpabiliser les Français de souche et à faire croire aux nouveaux venus qu’ils ont des droits sur cette terre. Car n’es-ce pas un véritable appel fait à ces millions d’Africains en Afrique, déjà incités par des associations « humanitaires » et par notre politique folle d’aides sociales, que de déclarer que la France avait une part d’Afrique en elle ? N’est-ce pas finalement dire à l’Afrique « Venez en Europe, vous y êtes aussi chez vous ».

Non seulement, Emmanuel Macron s’est livré à une séance de révisionnisme historique en ce 15 août, mais pire encore, il vient de valider le grand remplacement progressif de la population autochtone par d’autres populations qui estimeront désormais qu’elles ont une légitimité à venir chez nous et à nous demander de bien les accueillir et de les financer.

Tout cela finira mal.

Pour se cultiver un peu, voici un papier de Bernard Lugan à propos du mythe de la Première guerre mondiale remportée grâce à l’Afrique.

Théo Manchard.

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Elections : Après la gifle, la fessée de Macron – Le Journal du lundi 21 juin 2021

Au programme ce soir, un journal majoritairement consacré aux élections régionales. Avec une abstention record, environ deux Français sur trois...

Carantec (29). Un homme poignardé à mort par trois individus

Un homme est mort ce lundi à Carantec. Agé de tout juste 18 ans, ce dernier aurait été poignardé...

Articles liés

Elections : Après la gifle, la fessée de Macron – Le Journal du lundi 21 juin 2021

Au programme ce soir, un journal majoritairement consacré aux élections régionales. Avec une abstention record, environ deux Français sur trois ont décidé de ne pas...

Macron : Le tour de France électoral

Emmanuel Macron est partout. Pas encore officiellement déclaré candidat à sa réélection, le chef de l’Etat poursuit son Tour de France aux airs de...

Covid : Didier Raoult, Macron et les moutons

Retrouvez le JT de TV Libertés du 14 juin 2021. « Pour commencer ce journal, nous ferons le point sur la perquisition menée à l’IHU...

I-Média n°352 – Zemmour candidat, la vraie gifle pour Macron ?

I-Média n°352 – Zemmour candidat, la vraie gifle pour Macron ? 01:51 L’image de la semaine L’image de la semaine, c’est bien évidemment cette gifle reçue...