Une université d’été sérieuse pour La France Insoumise 

A LA UNE

Gilles Pennelle/Florent de Kersauson (RN) : « Faites entendre votre voix et ne laissez pas la Bretagne aux mains des socialistes ! » [Interview]

À quelques encablures du second tour des élections régionales qui aura lieu dimanche 27 juin, le Rassemblement National est...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Notre processus démocratique marche mal, de plus en plus mal » [Interview]

Premier des cinq candidats à répondre aux questions à quelques jours du second tour des élections régionales, Thierry Burlot,...

Régionales 2021. Le point sur le second tour, région par région

On vous propose de faire le point sur le second tour des régionales qui se déroulera dimanche prochain, point...

2ème tour des élections régionales en Bretagne. Mode d’emploi

Après le premier tour qui n'a pas mobilisé les foules, le deuxième tour des élections régionales s'annonce dimanche en...

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

Y a t-il une vie possible pour La France Insoumise sans Jean-Luc Mélenchon ?

Si l’on pouvait sérieusement en douter après les catastrophiques résultats obtenus lors des élections européennes et avec les querelles internes qui en ont découlé, un effort semble avoir été fait en cette fin du mois d’août.

Du 22 au 25 août, le mouvement d’extrême gauche organisait à Toulouse, l’un de ses fiefs, la troisième édition des « AMFiS », son université d’été.

Pendant quatre jours, 3 000 militants et sympathisants (d’après les chiffres donnés par les organisateurs) ont participé à des ateliers de formation et des conférences-débats. Ils pouvaient également trouver une librairie militante, discuter avec des délégations étrangères et même voter au référendum contre la privatisation de l’aéroport de Paris. La CGT ou encore le journal Fakir tenaient également des stands.

La France Insoumise avait ainsi déployé les grands moyens pour parler de politique et convaincre ses sympathisants. De quoi inspirer les autres partis de l’opposition, plus habitués aux fêtes de village et aux méchouis ?

Ce qu’il faut retenir de l’université d’été de La France Insoumise

La France Insoumise a su attirer des personnalités extérieures pour ses débats. Comme nous l’avons déjà évoqué, l’animateur de télévision Thierry Ardisson était présent, tout comme les Gilets Jaunes Jérôme Rodrigues et François Boulo. Un réel bon coup alors que la crise sociale pourrait redoubler d’intensité dans quelques semaines avec, entre autres, le débat sur la réforme des retraites.

Sans Jean-Luc Mélenchon, actuellement en tournée en Amérique du Sud et notamment au Brésil pour rencontrer l’ancien président Lula, le député antifasciste et favorable à la légalisation du cannabis Adrien Quatennens  faisait figure de représentant de La France Insoumise, notamment auprès des médias qui étaient venus en nombre.

Europe Ecologie Les Verts organisait sa propre université d’été au même moment dans la même ville. Un hasard un peu trop gros à avaler, d’autant plus que des militants des deux camps se sont rencontrés et échangés des mots doux. De là à imaginer une entente lors des élections municipales de 2020, il n’y a qu’un pas que beaucoup oserons franchir et que leurs adversaires devront prendre en compte pour ne pas aller au-devant de nouvelles grandes désillusions. François Ruffin a même appelé cette alliance de ses vœux.

L’un des temps forts de cette université d’été de LFI restera la manifestation improvisée dans les rues de Toulouse contre la privation de l’aéroport de Paris et à laquelle ont participé plusieurs centaines de personnes. Conférences, débats, action : les enfants de Jean-Luc Mélenchon ont fait la totale.

Sans doute revigorée par ces quelques jours, Manon Aubry, député européen de LFI, a attaqué avec véhémence le G7 et le président brésilien  Jair Bolsonaro au sujet de l’incendie touchant la forêt amazonienne, mardi, sur BFM TV. L’élue s’est également montrée favorable à l’idée de François Ruffin.

Photos d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Régionales 2021 : le grand débat d’entre-deux-tours en Pays de la Loire

Les électeurs sont appelés à voter pour leur président de région ce dimanche 27 juin, à l'occasion du second...

Logements étudiants : le point sur le marché locatif en Bretagne administrative avant la rentrée 2021

Dans l'optique de la rentrée de septembre 2021, la recherche de logements étudiants est un sujet d'actualité pour une...

Articles liés

Gilles Pennelle/Florent de Kersauson (RN) : « Faites entendre votre voix et ne laissez pas la Bretagne aux mains des socialistes ! » [Interview]

À quelques encablures du second tour des élections régionales qui aura lieu dimanche 27 juin, le Rassemblement National est sur le pied de guerre...

Papacito. La réponse à Jean-Luc Mélenchon [MAJ : Une enquête ouverte pour « provocation au meutre]

MAJ : Enquête ouverte contre le Youtubeur "Papacito" pour "provocation" au meurtre (parquet de Paris, source AFP) Papacito est venu chez VA Plus s'expliquer suite...

Régionales 2021. Pierre-Yves Cadalen interrogé par Brezhoweb sur les thématiques bretonnes (Langue, culture, identité)

Langue bretonne, culture, identité, découvrez sur Brezhoweb les positions des candidats aux régionales 2021 en Bretagne. Pierre-Yves Cadalen, tête de liste "Bretagne insoumise" (LFI...)...

Régionales 2021. Claire Desmares-Poirrier interrogée par Brezhoweb sur les thématiques bretonnes (Langue, culture, identité)

Langue bretonne, culture, identité, découvrez sur Brezhoweb les positions des candidats aux régionales 2021 en Bretagne. Claire Desmares-Poirrier, tête de liste Bretagne d'avenir (EELV-UDB)...