La journaliste Charlotte d’Ornellas s’est retrouvée bien seule, mardi, face à un plateau sur Cnews totalement hystérique. On y débattait du terme de Novlangue « féminicide » et du « Grenelle » des violences faites aux femmes, qui suscite tellement de passions, que tout débat, tout argument, semble en passe de devenir interdit.

Ainsi, rappelant que les meurtres de femmes par leurs maris ne représentent que 20% des homicides en France, et que c’est donc, plus globalement, une réponse au traitement des homicides qu’il faut apporter, celle-ci se voit attaquée et accusée de minimiser ces meurtres, ce qui n’est pas le cas comme elle le souligne. Mais le dialogue tourne court.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine