Saint-Nazaire. David Samzun et Laurianne Deniaud n’iront pas en vacances ensemble

A LA UNE

Toussaint Louverture. Le héros noir était-il propriétaire d’esclaves ?

Interrogée sur ce point troublant par Stéphane Bern, Rokhaya Diallo dédramatise : avant la Révolution, c'est vrai, Louverture a...

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

Au-delà des considérations « sexuelles », l’affaire Da Silva est l’arbre qui cache la forêt : le duel Samzun-Deniaud. La survie du maire passe par une réorganisation de sa majorité. L’axe Samzun-LREM-MoDem remplaçant l’axe « union de la gauche ».  D’où la nécessité de renvoyer dans ses foyers Laurianne Deniaud (PS), première adjointe.

Tous les coups sont permis

L’approche des élections municipales enfièvre celles et ceux qui ont des ambitions – petites ou grandes. Et tous les coups sont permis. C’est peut-être de ce côté-là qu’il faut chercher la cause des ennuis que connaît en ce moment David Samzun (PS), maire de Saint-Nazaire, avec l’affaire Da Silva.

Au sein du conseil municipal, les soutiens du maire croient discerner des intentions politiques. « L’été dernier, le maire a indiqué qu’il pourrait renouveler son équipe à 70 %. Depuis les élections législatives, où il n’a soutenu sa première adjointe que du bout des lèvres, les tensions vont crescendo. » (Dimanche Ouest-France, Loire-Atlantique, 3 juin 2019).

Observation n°1 : la plupart des membres de la majorité sont condamnés à passer à la trappe. Observation n°2 : entre David Samzun et Laurianne Deniaud, première adjointe, ce n’est pas le grand amour. Dans ces conditions, le risque est grand pour cette dernière d’être remerciée l’an prochain. D’autant plus que son poids politique est faible. Aux élections législatives de 2017, elle avait été éliminée dès le premier tour. Candidate du PS, elle n’était arrivée qu’en troisième position dans la circonscription avec 14,11 % et deuxième à Saint-Nazaire avec 15,85 %. M. Samzun peut donc se passer des services de Mme Deniaud.

Laurianne Deniaud : quel poids politique ?

Le soir du premier tour, le maire de Saint-Nazaire constatait benoîtement : « Il y a une vague, un tsunami. Laurianne Deniaud a mené une belle campagne mais cela n’a pas été suffisant. Pour ma part, je voterai pour le candidat progressiste au second tour, pour la République en marche. On voit que les partis politiques ne jouent pas leur rôle, même si je suis membre du PS et que je le resterai. Il faut s’ouvrir, rassembler, travailler différemment. » (Presse Océan, lundi 12 juin 2017). Traduction : il ne suffit pas de mener une « belle campagne », encore faut-il posséder un poids « suffisant » pour l’emporter – ce qui n’est pas le cas de Mme Deniaud. Tout cela ressemble à une déclaration de guerre.

Un rapprochement avec le centre ?

Mais ce n’est pas tout. « Le maire s’est récemment rapproché du centre, en acceptant le ralliement de deux anciennes élues MoDem, Dominique Trigodet et Virginie Boutet-Caillé. Le groupe qu’elles ont fondé, Saint-Nazaire citoyenne et écologique, a accueilli, vendredi (28 juin) un nouvel élu, Alain Geffroy, anciennement PS. » (Ouest-France, Saint-Nazaire, 29/30 juin 2019). En clair, le maire a demandé à un copain de se joindre aux deux élues centristes afin qu’elles puissent constituer un groupe – deux ce n’est pas suffisant.

Déstabiliser le maire

Voilà l’ambiance. Il n’y a donc pas lieu d’être étonné en constatant que Laurianne Deniaud est devenue le chef d’orchestre du collectif « Ils ne nous feront pas taire ». Objectif simple : déstabiliser le maire et, si possible, l’empêcher de repartir en mars 2020. Évidemment, Mme Deniaud ne demande qu’à prendre la place… Ayant échoué aux législatives, elle a besoin de se repositionner à l’hôtel de ville en se débarrassant de Samzun. Car, en cas d’un renouvellement brutal, une liste Samzun et ses copains alliée au LREM-MoDem signifierait l’enterrement de Laurianne Deniaud. En s’associant aux marcheurs, Samzun conserverait son fauteuil de maire mais serait obligé de céder la place de premier adjoint à quelqu’un de LREM ou du MoDem. « La vie est un combat », disait de Gaulle.

Bernard Morvan

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

De La Baule à Biarritz : ces maires de la côte qui demandent la réouverture des discothèques pour éviter les « fêtes sauvages »

Une tribune signée par une quinzaine de maires du littoral français demande la réouverture des discothèques afin d'éviter des...

Ecosse. Une étudiante bientôt expulsée de son université pour avoir dit que les femmes « ont un vagin et ne sont pas aussi fortes...

L'Ecosse, comme tout le Royaume-Uni, ressemble à un asile psychiatrique grandeur nature, toutefois révélateur du terrorisme intellectuel qui germe...

Articles liés

Hôpital de St-Nazaire. Un médecin propose une bagarre… au père d’une victime. Témoignage

Le personnel médical est à bout, et cela se comprend eu égard des conditions de travail dans lesquelles il travaille au quotidien, notamment aux...

Agressé à Saint-Nazaire, un militant du RN témoigne : « Les Antifas doivent s’attendre à de lourdes représailles judiciaires »

Pour faire suite à l'agression, dimanche sur le marché de Saint-Nazaire, d'un militant du RN, Benoît Glotin, qui est sorti de l'hôpital lundi matin,...

Saint-Nazaire. Fracture ouverte pour un militant du RN tabassé par des antifas [MAJ]

Chez Pascal Praud (Cnews) ce matin : Soutien et courage à notre ami Benoît, victime de la violence impunie de l’ultra-gauche ! pic.twitter.com/PhQQivTgMA — Jordan Bardella...

Saint-Nazaire. Le jeune Ivan Maciuca obtient un prix en violon

Elève en violon au Conservatoire de Saint-Nazaire, Ivan Maciuca obtient un 3e prix au prestigieux concours Vatelot Rampal. https://www.youtube.com/watch?v=3VfqiKtBT6U Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres...