Dans notre monde saturé d’ondes électromagnétiques, les zones blanches font figure de paradis sur terre pour les personnes électro sensibles. Mais ces espaces sans téléphone portable ou wifi se raréfient. Nous avons rencontré Danièle, une morbihannaise de 60 ans. Elle a trouvé refuge dans une forêt, en attendant de trouver un habitat protégé, des ondes électriques.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine