Emmanuel Macron : « Les bourgeois n’ont pas de problème avec l’immigration »

A LA UNE

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Emmanuel Macron est-il en passe de revoir la politique d’immigration de la France ? Dans un discours à sa majorité, le président de la République aurait déclaré qu’il fallait regarder ce sujet « en face ».

Emmanuel Macron : « La France a toujours été une terre d’immigration »

Jamais avare en formules chocs le Président de la République. Tandis que le débat parlementaire sur l’immigration est censé se tenir les 30 septembre et 2 octobre prochains, Emmanuel Macron s’est exprimé lundi 16 septembre au soir devant quelques 200 parlementaires et membres de sa majorité.

Dans un style bien à lui, il a alors préconisé à son auditoire de regarder le sujet de l’immigration « en face », ayant probablement décidé de tenir compte d’un récent sondage concernant le point de vue des Français sur l’immigration.

Le président de la République a ainsi affirmé aux participants qu’il s’agit d’un « sujet en soi qu’il faut prendre avec maturité et calme. » Avant de souligner que « la France a toujours été une terre d’immigration ». Le « en même temps » macronien à l’œuvre…

« Les bourgeois n’ont pas de problème avec l’immigration »

Mais Emmanuel Macron avertit : « La gauche n’a pas voulu regarder ce problème pendant des décennies. Les classes populaires ont donc migré vers l’extrême droite. On est comme les trois petits singes: on ne veut pas regarder ».

Cette évolution de l’électorat populaire d’un côté du spectre politique vers l’autre a donc vu le Front national (puis le RN) capitaliser sur ce réservoir de voix lors des derniers scrutins. Un phénomène contre lequel le président de la République met en garde ses troupes. En les exhortant à ne pas être « un parti bourgeois » totalement déconnecté des réalités vécues par les millions de Français de ces classes populaires, lesquelles « vivent avec » l’immigration selon les mots d’Emmanuel Macron.

Dans le même temps, il a déclaré que « les bourgeois n’ont pas de problème avec cela [NDLR : l’immigration] ». Avant de laisser entendre que ce thème de l’immigration serait crucial lors des prochaines échéances électorales : « Vous n’avez qu’un opposant sur le terrain : c’est le Front national [NDLR : Rassemblement national désormais]. Il faut confirmer cette opposition car ce sont les Français qui l’ont choisie. Il y a deux projets : celui du repli, tout faire peur ou bâtir une solution ouverte mais pas naïve ».

Des Français qui n’ont en revanche jamais été consultés sur cette immigration extra-européenne dont l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron n’a pas tari le flux.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Tour d’Italie (cyclisme). Caleb Ewan remporte la 5e étape du Giro 2021

La 5ème étape du Giro 2021 semblait réservée aux sprinteurs, c'est ce qui s'est passé. En conclusion, après une...

Argent public et immigration. Gilles Pennelle dénonce les manoeuvres de la Région Bretagne

Conseiller régional de Bretagne, Gilles Pennelle a dénoncé dans un communiqué une nouvelle subvention de la région Bretagne à...

Articles liés

Argent public et immigration. Gilles Pennelle dénonce les manoeuvres de la Région Bretagne

Conseiller régional de Bretagne, Gilles Pennelle a dénoncé dans un communiqué une nouvelle subvention de la région Bretagne à l’association SOS Méditerranée, qui ramène...

L’affaire Patrick Buisson. Sommes-nous devenus des néoconservateurs américains à passeport français ?

Ci-dessous retrouvez un excellent papier de François Bousquet pour le site Eléments, au sujet de la dernière sortie de Patrick Buisson. Deux phrases maladroites de...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête au soir du 1er tour...

Renaud Camus : « Il n’y a d’issue sérieuse que la remigration, la décolonisation, le retour chez lui, contractuel ou forcé, de l’occupant »...

Notre quotidien occidental en est la preuve : Le Grand Remplacement n’est ni une théorie ni un complot. C’est un état de fait observable...