Le loup en Bretagne, fantasme ou réalité ? Régulièrement pointé du doigt par l’Observatoire du loup, il n’est pourtant pas reconnu par les autorités, malgré des attaques régulièrement attribuées au loup avant que les analyses n’en rejettent la possibilité. La question se pose une fois de plus après l’attaque d’un bovin par un animal sauvage près de Langonnet le 14 septembre 2019.

Selon l’Observatoire du loup – un site indépendant des instances officielles de l’ONCFS, animé par un naturaliste des Vosges – des hurlements de loup auraient été enregistrés à quatre reprises entre juillet 2018 et avril 2019 dans le centre Bretagne : « Secteur sud Plounérin, Côtes d’Armor les 12, 18 et 19 juillet 2018, en soirée, sans indice de présence formel. Secteur sud Saint-Brice-en-Coglès Ille-et-Vilaine le 27 septembre 2018 à 21h30, sans indice de présence formel. Secteur sud Questembert, Morbihan, en octobre 2018, en soirée. (Présence d’un chevreuil prélevé et fortement consommé à la même période, sur le même secteur) Et l’objet de l’enregistrement audio présenté ici (dont nous ne préciserons pas le lieu exact) le 22 avril 2019 dans l’est du Morbihan ».

Par ailleurs, l’Observatoire du loup apporte de nombreux indices à l’appui de sa thèse : « des ongulés sauvages prélevés et consommés en avril 2017, juillet 2017, octobre 2018 à deux reprises et janvier 2019, des ongulés domestiques en novembre et décembre 2018, de voies et pistes relevées en novembre 2018, en février et avril 2019 comportant des empreintes de 12/8,5 cm pour un écartement de 55 cm entre les empreintes et une foulée au trot de 80 cm, des observations validées en septembre 2018 ( 2 individus) et février 2019 (3 individus se déplaçant au trot rapide et à la queue leu leu) et dans le même secteur proche et une nouvelle présence de fèces en février 2019 ».

Des chiens domestiques en divagation

Cependant, l’attaque du 22 septembre 2018 que l’Observatoire du Loup attribue au loup est contestée par le maire de Caurel, l’éleveur et même… le propriétaire des animaux qui ont attaqué des moutons et des brebis. L’attaque serait en effet, de l’avis général, l’œuvre de chiens domestiques en divagation.  L’historien naturaliste François de Beaulieu a lui aussi contesté la présence d’un loup en Centre-Bretagne après l’attaque d’un chevreuil sauvage le 11 janvier 2019, pris à la gorge par un canidé : il a ainsi déclaré qu’on ne « peut absolument pas prendre au sérieux les pseudo informations publiées par l’Observatoire du loup, qui n’est qu’un petit groupuscule sans contact avec les scientifiques sérieux ou avec l’Office National de la Chasse et de la Faune sauvage.. Les témoignages que l’on a à l’heure actuelle ne permettent pas de dire que le loup serait présent en Bretagne ».

En Vendée aussi ?

Indifférent aux critiques, l’Observatoire du Loup annonce aussi la présence du loup ce printemps en Vendée suite à des « prédations sur chevreuil les 3 et 23 avril 2019 » et un « relevé de piste le 3 avril 2019 ». Le Calvados est aussi concerné selon l’Observatoire du Loup, enfin le « nord-ouest du département à compter du mois de mai 2019 », avec la présence d’un loup « dispersant du département de l’Orne où il était présent du mois de janvier 2018 à avril 2019 où il a prélevé des caprins et des chevreuils ».

500 loups en France

Tandis que le seuil des 500 loups a été officiellement reconnu en France – ils seraient le double selon certains éleveurs – le loup a été formellement observé et reconnu par l’ONCFS dans un champ près de Crucey-Villages (Eure-et-Loir) le 28 août dernier. En septembre, le loup a aussi fait son retour en Moselle près de Sarrebourg – 5 attaques, près de 40 moutons tués, et en Haute-Vienne à la Croisille-sur-Briance le 12 septembre dernier – l’ONCFS nie, mais les éleveurs sont formels. Par ailleurs, un cinquième loup a été identifié en Wallonie (Belgique), près de Givet : tous sont des mâles en quête de territoire, donc amenés à se déplacer.

 

Louis Moulin

Crédit photo : Pixbalay
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine