Nantes. Pour les municipales, qui de Johanna Rolland ou de Julie Laernoes a le plus besoin de l’UDB ?

A LA UNE

L’UDB aura besoin d’un commissaire-priseur lorsqu’il lui faudra déterminer la meilleure offre : celle de Johanna Rolland ou bien celle de Julie Laernoes (EELV).

À l’UDB, on est capable d’utiliser les recettes libérales. Actuellement, le parti breton de gauche appartient à la majorité municipale de Johanna Rolland (PS) à Nantes, avec deux conseillers municipaux. Mais on s’interroge pour les élections municipales de mars 2020. Le choix est simple : rester avec le maire sortant ou bien rejoindre la liste de Julie Laernoes (écolo). D’où l’élaboration d’un plan avec quinze propositions destinées à être reprises dans le programme des deux candidates ; il est en particulier question d’un « Lieu unique breton », du soutien au développement du football gaélique, de l’ouverture de nouvelles filières bilingues dans les écoles publiques et l’organisation d’un débat sur la réunification de la Bretagne. « On choisira la meilleure offre », souligne Pierre-Emmanuel Marais, porte-parole de l’UDB et conseiller municipal sortant. (Ouest-France, Nantes, mardi 18 septembre 2019).

C’est-à-dire que le parti breton rejoindra la liste qui lui offrira le plus de sièges, et qui intégrera à son programme le plus de propositions de l’UDB. « C’est une base de négociation avec les deux têtes de liste PS et EELV, explique Pierre-Emmanuel Marais. On s’est déjà vu plusieurs fois, on choisira la meilleure offre. Tout en sachant qu’au deuxième tour, il y aura forcément fusion entre les deux listes » (Presse Océan, mercredi 18 septembre 2019). On attend le résultat de ces enchères en octobre. Auront-elles lieu à la bougie ?

Rappelons qu’au premier tour des élections législatives de juin 2017, l’UDB avait présenté des candidats dans l’agglomération nantaise. Bien que faible électoralement, le parti breton peut constituer une force d’appoint dans le futur duel PS/EELV. À Nantes-Orvault, Michel Beaupré avait obtenu 345 voix (0,84 %). À Nantes centre, Aurélien Boulé avait obtenu 247 voix (0,51 %). À Nantes-Rezé, Amélie Barrely avait obtenu 329 voix (0,69 %). À Nantes-Nort-sur-Erdre, Pierre-Emmanuel Marais avait obtenu 654 voix (1,03 %).

Bernard Morvan

Crédit photo : Selbymay/Wikimedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rugby. Le RC Vannes atomise Agen et sonne le réveil à La Rabine (46-3)

C'était le match qu'il ne fallait pas perdre, et le RC Vannes a fait le boulot, vendredi soir, à...

En 2022, lutte des classes ou lutte identitaire ? Bégaudeau et Bousquet face-à-face

À l’approche des Présidentielles de 2022, rien n’est encore joué. Emmanuel Macron jouit d’une remarquable stabilité à 24% des...

Articles liés