pologne
Radio Maryja

Tandis que des élections législatives auront lieu en Pologne le 13 octobre, le parti conservateur nationaliste Droit et Justice (PiS), déjà au pouvoir, est donné largement favori.

Pologne : le PiS en passe d’être réélu ?

La victoire est-elle déjà assurée pour les nationalistes polonais lors des élections législatives du 13 octobre prochain ? C’est ce que laisse à penser deux sondages publiés lundi 7 octobre.

Selon le premier, le PiS [NDLR : en polonais Prawo i Sprawiedliwość, soit « Droit et Justice »] serait accrédité de 42 % des voix, tandis que la Coalition Civique (KO) centriste en obtiendrait 29 %. Devant une coalition de gauche évaluée à 13 %. Une enquête qui a été conduite auprès de 1 005 personnes entre le 1er et le 6 octobre et ce, pour plusieurs médias proches de l’opposition.

Toutefois, un élément d’incertitude demeure : les scores à venir de la Confédération Liberté et Indépendance (5 %) et du parti paysan PSL (4 %) frôlant le seuil d’éligibilité de 5 %. En cas d’entrée au Parlement de ces deux formations, le PiS ne devrait alors pas disposer d’une majorité absolue. Reste aussi les 6 % d’électeurs indécis qui n’ont pas encore choisi leur vote…

Dans le même temps, un autre sondage réalisé par le groupe Polska Press et l’institut Dobra Opinia auprès de 8 000 personnes rapporte une possible victoire du PiS encore plus probante avec 48,3 %. L’étude indique que la Coalition Civique obtiendrait quant à elle 27,7 % et la gauche 12,4 %. Le parti paysan PSL est ici crédité de 6,5 % des suffrages et la Confédération Liberté et Indépendance de 4,2 %.

Le PiS veut poursuivre sa politique

Des tendances qui ne viennent donc que confirmer un précédent sondage en date du 17 juillet donnant déjà le PiS largement vainqueur. Ces élections parlementaires visent à renouveler les deux chambres du Parlement polonais : la Diète et le Sénat. Les deux hémicycles sont actuellement détenus par le PiS.

Droit et Justice, au pouvoir en Pologne depuis 2015, s’est érigé en défenseur des valeurs catholiques traditionnelles. Le parti marque notamment une forte opposition face au mouvement LGBT. Pour le dirigeant du PiS Jaroslaw Kaczynski, la communauté LGBT constitue une « menace » pour la famille traditionnelle.

Par ailleurs, le succès du PiS en Pologne est aussi le résultat de sa politique de fermeté à l’encontre de l’immigration extra-européenne. Une politique approuvée par une grande partie de la population, comme devraient le rappeler une nouvelle fois les résultats électoraux du 13 octobre.

Crédit photos : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V