Finistère. 1 million d’euros à trouver pour sauver le petit Androu du cancer

A LA UNE

Gilles Pennelle/Florent de Kersauson (RN) : « Faites entendre votre voix et ne laissez pas la Bretagne aux mains des socialistes ! » [Interview]

À quelques encablures du second tour des élections régionales qui aura lieu dimanche 27 juin, le Rassemblement National est...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Notre processus démocratique marche mal, de plus en plus mal » [Interview]

Premier des cinq candidats à répondre aux questions à quelques jours du second tour des élections régionales, Thierry Burlot,...

Régionales 2021. Le point sur le second tour, région par région

On vous propose de faire le point sur le second tour des régionales qui se déroulera dimanche prochain, point...

2ème tour des élections régionales en Bretagne. Mode d’emploi

Après le premier tour qui n'a pas mobilisé les foules, le deuxième tour des élections régionales s'annonce dimanche en...

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

Androu, 10 ans, jeune habitant du Finistère, souffre d’une tumeur au cerveau et se trouve dans une situation critique. Les séances de chimiothérapie ne permettent pas d’endiguer la progression de son mal. Ayant épuisé les solutions proposées par les médecins français, les parents d’Androu refusent de perdre espoir et se tournent désormais vers des essais cliniques développés aux États-Unis.

Face au coût élevé d’une telle entreprise, ils ont pris l’initiative de lancer une campagne de financement participatif sur la plateforme GoFundMe. Outre ces difficultés financières, Androu et ses parents doivent désormais lutter contre le temps : l’état de santé du jeune garçon se dégrade rapidement et, s’il devient trop faible, il lui sera impossible de prendre l’avion pour bénéficier de nouveaux soins.

1 million d’euros à trouver. Et si c’était possible ?

Androu, habitant avec sa famille à Landivisiau dans le Finistère, est très malade depuis 2015. En septembre 2018, sa situation s’est aggravée avec le développement d’une tumeur maligne au cerveau, que ses médecins ne parviennent pas à endiguer malgré une intervention de neurochirurgie, une radiothérapie, et trois chimiothérapies.

Les médecins français qui suivent Androu n’ont désormais plus d’autres traitement à proposer, un verdict qui tombe comme un coup de massue sur les parents du jeune garçon. Comme tous les parents d’enfants malades, ils se sentent démunis face à la situation et l’absence de perspectives. Ils recherchent du soutien, se documentent inlassablement sur le mal qui ronge leur enfant et tentent de trouver les traitements disponibles dans le reste du monde.

Leur espoir se porte désormais sur un nouveau traitement expérimental prometteur mis en place aux États-Unis. Androu est éligible pour y bénéficier d’essais cliniques, ses parents sont en train de finaliser des dossiers d’admission auprès de différents hôpitaux : Washington, Seattle, Cincinnati, San Francisco. Il faudra ensuite aller très vite, leur seule option sera d’accompagner Androu aux USA afin qu’il puisse bénéficier de ces nouveaux protocoles de soin au plus vite.

Malheureusement, une telle entreprise représente un coût très élevé. En plus des soins dont bénéficiera Androu, le transport et l’hébergement seront à prendre en compte. Les parents d’Androu mobilisent toutes les ressources possibles pour pouvoir faire face à ces dépenses très élevées ; ils se sont tournés vers diverses organisations caritatives américaines, différentes administrations ainsi que des associations. Ils ont également décidé de lancer une campagne de financement participatif.

Le garçon serait en effet « éligible » (ce qui n’est pas le cas pour le seul essai clinique proposé en France) dans cinq hôpitaux américains ayant mis au point des traitements expérimentaux d’immunothérapie : Washington, Seattle, Cincinnati, San Francisco et Birmingham. Des dossiers de candidature ont été expédiés. Pour un séjour de deux mois, la facture s’élèvera entre 500 000 et 1 M€ !

D’où l’appel à la solidarité et au financement participatif. Pour le soutenir, c’est ici. D’autres y sont déjà parvenus, notamment récemment en Suisse grâce à la solidarité. 5 millions de Bretons, ça peut le faire non ?

Page Facebook pour suivre au jour le jour ce qu’il se passe

YV

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Logements étudiants : le point sur le marché locatif en Bretagne administrative avant la rentrée 2021

Dans l'optique de la rentrée de septembre 2021, la recherche de logements étudiants est un sujet d'actualité pour une...

Un jour on gagnera le Tour de France : le documentaire sur les Men In Glaz de Laurent Cadoret

En Bretagne, une équipe porte haut les couleurs de la région, ce sont les Men In Glaz. Au départ...

Articles liés

Crise sanitaire : « Absurde de sacrifier la vie pour éviter la maladie », selon Marie-Estelle Dupont

Marie-Estelle Dupont est psychologue clinicienne, psychothérapeute et auteur. Diplômée de l'École de Psychologues Praticiens et titulaire d'un Diplôme universitaire (DU) de neuropsychologie, elle accompagne...

Santé. Consommer des champignons pour réduire de près de moitié le risque de cancer ?

La consommation de champignons pourrait assurer une certaine protection contre le cancer. Une étude menée par des chercheurs américains est en tout cas parvenue...

Plegoù-dibleg divyezhek an ADEC 29

Bep bloaz e vez roet lañs d'ur c'houlzad kelaouiñ diwar-benn krign-bev an divronn. E departamant Penn-ar-Bed emañ an ADEC (Association pour le dépistage des...

Pollution en Bretagne. Une rivière bretonne et ses poissons victimes d’un élevage porcin

Le Finistère a de nouveau été frappé par une pollution environnementale ce week-end, cette fois-ci du fait d'un élevage porcin. Samedi et dimanche, la Penzé...