Blancs

Une nouvelle affaire de violence extra-européenne sur fond de haine des Blancs a fait l’actualité judiciaire ces derniers jours en Angleterre.

Angleterre : Habibur Rahman était sur « son territoire »

Une simple altercation de la route qui vire au cauchemar pour un paysagiste. Voici la trame de ce qui s’est déroulé dans une rue de Rochdale, ville du nord-ouest de l’Angleterre située non loin de Manchester, en cet après-midi du 17 octobre 2017.

Le gérant d’un restaurant local, un certain Habibur Rahman, alors âgé de 27 ans et visiblement agacé par la conduite d’une vieille dame au volant, a couvert d’insultes cette dernière. Une scène à laquelle ont assisté des paysagistes travaillant dans la rue. L’un d’entre eux demandera au conducteur de se calmer. Ce qui sera considéré comme une véritable offense pour Habibur Rahman, menaçant les hommes de revenir avec des renforts pour les attaquer.

blancs
Habibur Rahman. Source : Manchester Evening News

Ce qu’il va faire peu après. C’est alors une vingtaine d’individus qui va s’en prendre aux paysagistes. Lesquels ont eu la mauvaise idée de lui avoir « manqué de respect » sur « son territoire ». Tandis que les ouvriers tentent de quitter rapidement la propriété où ils travaillaient pour échapper aux représailles, l’agresseur de 27 ans leur bloque la sortie avec son véhicule. C’est alors que, pris au piège, les hommes vont subir un véritable assaut de violence.

« Bâtards de Blancs »

Par la suite, l’un des paysagiste, âgé de 18 ans, se fera couper la main avec une hache par l’un des assaillants. D’autres portaient des couteaux, des machettes, un marteau et un poignard. Le propriétaire de la hache, un dénommé Mohammed Awais Sajid, a par ailleurs frappé l’un des paysagistes à la poitrine, lui brisant les côtes et provoquant un affaissement pulmonaire. Selon le témoignage de la victime, le coup de hache visait initialement sa tête… Il faudra attendre que l’un des ouvriers parvienne à démarrer une tronçonneuse pour que les agresseurs prennent enfin la fuite.

Blancs
La main de la victime après les coups de hache. Source : Manchester Evening News

Par ailleurs, lors de l’audience au tribunal de Manchester Minshull Street Crown, le caractère raciste de certaines insultes a bien été confirmé. « Bâtards de Blancs », « vous êtes dans mon pays », a proféré Habibur Rahman au moment des menaces. En leur précisant qu’ils allaient « se faire poignarder ».

Le verdict, rendu il y a quelques jours, a vu Mohammed Awais Sajid être étrangement acquitté de tentative de meurtre et n’être condamné qu’à 18 ans d’emprisonnement après avoir été reconnu coupable des blessures commises. Quant à Habibur Rahman, il n’a été condamné qu’à quatre ans et demi de prison pour avoir été reconnu coupable d’avoir cassé le nez de l’une des victimes avec un poignard. Enfin, sur les 12 individus arrêtés en janvier 2018 dans le cadre de l’enquête, neuf ont été libérés sans inculpation.

De son côté, le juge Potter a déclaré qu’aucun membre du groupe n’avait manifesté « une once de remords » tout au long des procédures, refusant de témoigner lors de deux procès. La vie suit donc son cours dans le « paradis » multiculturel britannique.

AK

Crédit photo : Publicdomainpictures.net (CC0/Petr Kratochvil)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V