Laurence Garnier (LR) a peu de chances de battre Johanna Rolland

A LA UNE

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Laurence Garnier (LR) veut y croire. Elle a donc commencé sa campagne pour les élections municipales de mars 2020. Avec une « Lettre aux Nantais » qui n’a rien de révolutionnaire.

La sécurité, sujet n°1

Laurence Garnier (LR) a quelques idées pour les élections municipales de mars 2020. Dans son premier document de campagne (« Lettre aux Nantais »), elle insiste sur la sécurité : « C’est le sujet n°1 dont l’équipe actuelle n’a pas pris la bonne mesure. C’est pourquoi je propose le doublement de la police municipale et propose de réfléchir à son armement. Je veux aussi lutter contre les trafics de drogue qui pourrissent les quartiers. » Que du très classique pour une candidate de droite. Plus original, en cas de succès, elle propose de nommer « onze maires de quartier, qui seront les pilotes uniques pour les habitants à l’image de Toulouse qui fonctionne ainsi. Et je souhaite développer un budget pouvant aller jusqu’à 500 000 euros par an et par quartier ».

Les prédictions d’un « vieux militant »

Malheureusement pour elle, cela ne suffira pas pour lui donner les clés de l’hôtel de ville ; il se pourrait même que le résultat fût catastrophique si l’on en croit les prédictions d’un « vieux militant » : « Pour la première fois, la droite nantaise risque de ne plus être représentée au sein du conseil municipal de Nantes ». « Je la vois arriver en quatrième position, sans pouvoir se maintenir au second tour », pense ce « bon observateur de la vie politique locale » (Presse Océan, samedi 28 septembre 2019).

Aux élections municipales de mars 2014, la liste de Johanna Rolland (PS) avait terminé en tête au premier tour (33 201 voix, 34,51 %), suivie par celle de Laurence Garnier (23 244 voix, 24,16 %). C’était le bon temps pour la droite puisqu’elle devançait la liste écolo (13 996 voix, 14,55 %).

Au second tour, après fusion des listes PS et écolo, Johanna Rolland l’emporte aisément (51 990 voix, 56,22 %). Laurence Garnier obtient tout de même 40 490  voix (44,78 %), soit une progression de 17 246 voix. Si elle avait su convaincre une fraction des abstentionnistes du premier tour (82 777) et du second (84 001), elle pouvait l’emporter.

Les élections européennes sont passées par là

Mais 2020 n’est pas 2014. Les élections européennes sont passées par là. Un tour unique qui place, à Nantes, la liste LREM-MoDem en tête (26,34 %), suivie de la liste écolo (24,35 %), puis par celle du PS (9,42 %). La droite n’arrive qu’en quatrième position (8,64 %). Trois autres listes de gauche (LFI, Hamon, PCF) totalisent 12,91 %. Une projection de ces chiffres sur les prochaines municipales montre que Laurence Garnier risque effectivement d’arriver en quatrième position. Ne possédant que de maigres réserves (UDI et DLF), il se peut même qu’elle soit guettée par l’élimination au soir du premier tour : « Seules peuvent se présenter au second tour les listes ayant obtenu au premier tour un nombre de suffrages au moins égal à 10 % du total des suffrages exprimés » (Article L. 264 du code électoral). Les temps sont durs…

Bernard Morvan

Crédit photo : Selbymay/Wikimedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Le chantage au vaccin sur les enfants – JT de TVLibertés du mercredi 28 juillet 2021 [Vidéo]

À la une de ce journal du 28 juillet de TVLibertés, les collégiens et lycéens non vaccinés seront renvoyés...

Tyrannie sanitaire. Professeur Raoult sur les vaccins et le Covid-19. Évolution de l’épidémie et Harcèlement

Tyrannie sanitaire. Professeur Raoult sur les vaccins et le Covid-19. Évolution de l'épidémie et Harcèlement https://www.youtube.com/watch?v=eUFLWj6qw2A Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021,...

Articles liés

Affaire Steve : la ville de Nantes sous statut de témoin assisté

Des représentants de la ville de Nantes et Nantes Métropole ont comparu le 21 juillet devant le juge rennais chargé d’instruire le dossier de...

Les socialistes nantais préemptent l’Europe

Les Jeunes Européens s’étaient installés à Nantes près des Machines de l’île ce week-end. Ils tentaient d’attirer le chaland avec des amusements élémentaires (reconnaître...

Nantes : l’Arbre aux Hérons remis aux calendes grecques ?

Le Parisien l’assure : « L’Arbre aux Hérons, un ‘bestiaire mécanique’ de 35 mètres de haut et 55 mètres de diamètre, sera bel et bien inauguré...

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce genre fleurissent dans toute la...