Étiquette : laurence garnier

Nantes. Face à l’insécurité, la municipalité regarde ailleurs et l’opposition ne sait pas compter

Depuis que Nantes, alias Medellin sur Loire, fait la Une des médias pour son insécurité totale – sept restaurateurs agressés cette semaine, une fusillade au beau milieu des Dervallières en plein après-midi, la soixantième de l’année, un « barbecue » comme à Marseille, un viol collectif commis par des réfugiés politiques soudanais, des agressions sexuelles en quantité, des touristes qui s’y sentent

Miséry, lieu supposé d'implantation de l'Arbre aux Hérons

Nantes : Anticor conteste le projet d’Arbre aux Hérons

Mieux vaut prévenir que guérir. L’association anti-corruption Anticor est connue pour ses actions judiciaires contre les dérapages financiers des collectivités publiques. À Nantes, elle prend les devants : elle vient de mettre Nantes Métropole en garde contre l’Arbre aux Hérons, ce vieux projet qui ne veut pas mourir. Car la Métropole et les porteurs du projet comptent ouvertement réaliser l’Arbre en

Perquisition à la Folle Journée de Nantes : Joelle Kerivin pas seule en cause

Il y a à Nantes une affaire Kerivin, un point c’est tout. Tel est, entre les lignes, le discours servi par Johanna Rolland et son entourage. En bref, Joelle Kerivin, présidente de l’Espace Simone de Beauvoir depuis 2013 et directrice générale de La Folle Journée depuis 2016, aurait un peu mélangé les comptes de ces organisations, et les siens aussi.

Laurence Garnier (LR) ne sera pas duchesse de Bretagne

On savait bien que Laurence Garnier n’aimait pas la Bretagne. Depuis le vote du conseil municipal de Nantes portant sur la réunification de la Bretagne, c’est officiel. Les choses sont claires : la droite nantaise est hostile à la Bretagne. Évidemment, il faut faire la distinction entre le « peuple de droite » et les « élites » qui le représentent au conseil municipal. Depuis

Laurence Garnier (LR) devient petite main au Palais du Luxembourg

Laurence Garnier (LR) se voyait maire de Nantes, elle se retrouve sénateur… Un bon job pas trop fatiguant puisque l’absentéisme en séance est la règle. Mais on ne peut pas comparer le poids politique d’un sénateur de Loire-Atlantique (minuscule) avec celui de maire de Nantes et de président de la métropole (important). C’est la gloire pour la Nantaise Laurence Garnier

Municipales à Nantes : Laurence Garnier, une candidate plus gentille qu’à droite

« Laurence Garnier, je la trouve très, très légère », déclare cet habitant du centre de Nantes. Il ne parle ni du physique ni de la moralité de la candidate LR aux élections municipales mais de sa ligne politique. Depuis six ans, Laurence Garnier est la figure officielle de l’opposition municipale à Johanna Rolland. Face à la dirigeante socialiste, elle montre une

Nantes. Valérie Oppelt, candidate à la mairie (LREM) : « Nantes est un coupe-gorge ! »

Laurence Garnier (LR) n’a qu’à bien se tenir. Peu diserte sur l’insécurité, devenue problème numéro 1 de la vie quotidienne des Nantais, la voilà débordée par une Valérie Oppelt (LREM), la députée de Nantes-centre (44-2), toujours polie, mais incisive et pragmatique, hier le 9 décembre, lors de son premier meeting de campagne salle des Floralies à Nantes. « Je veux

Laurence Garnier (LR) a peu de chances de battre Johanna Rolland

Laurence Garnier (LR) veut y croire. Elle a donc commencé sa campagne pour les élections municipales de mars 2020. Avec une « Lettre aux Nantais » qui n’a rien de révolutionnaire. La sécurité, sujet n°1 Laurence Garnier (LR) a quelques idées pour les élections municipales de mars 2020. Dans son premier document de campagne (« Lettre aux Nantais »), elle insiste sur la sécurité : « C’est

École des Beaux-Arts Nantes Saint-Nazaire : une mauvaise affaire pour Johanna Rolland

L’affaire tombe mal pour Johanna Rolland à cinq mois des municipales. L’École des Beaux-Arts de Nantes Saint-Nazaire (EBANSN) est gravement accrochée par la chambre régionale des comptes des Pays de la Loire. Malgré son ton mesuré comme toujours, l’avis de la Chambre est d’une sévérité inhabituelle : « La chambre a relevé de nombreuses anomalies dans la gestion de l’établissement. […] Le

Johanna Rolland, maire socialiste de Nantes, sous la menace d’un « hérongate »

Au programme du prochain conseil de Nantes Métropole, le 4 octobre, figure le vote d’une subvention de près de 1,5 million d’euros hors taxes pour le projet de l’Arbre aux Hérons. Le coût global des études approcherait ainsi 4,5 millions d’euros H.T. Mais plus que ce montant considérable, ce sont les conditions d’attribution du marché qui interrogent. L’Arbre aux Hérons

La sécurité à Nantes : Laurence Garnier ferait des miracles !

On sent bien que Johanna Rolland (PS), maire de Nantes, est dépassée par les évènements ; elle ne sait plus quoi dire et quoi faire après la dernière fusillade (un mort). Puisque Laurence Garnier (LR), leader de l’opposition de droite au conseil municipal, veut s’attaquer avec force à l’insécurité, Mme Rolland pourrait lui refiler la patate chaude. En la nommant

laurence_garnier

Laurence Garnier : « Nantes ne se laissera pas enfermer dans une identité bretonne ou ligérienne »

Nous avons interrogé Laurence Garnier (LR) sur la réunification bretonne, en marge de la première projection du spectacle lumineux sur la Cathédrale de Nantes. L’élue nantaise a réitéré son opposition au retour de la Loire Atlantique dans la Bretagne… mais aussi à un Grand Ouest réunissant la Bretagne administrative et les Pays de Loire. Breizh Info : Laurence Garnier, que pensez-vous

nantes-migrants-daviais-rolland-klein

Nantes. Un millier de migrants illégaux arriveraient dans la ville chaque mois

Le dernier conseil municipal de Nantes, qui s’est tenu le vendredi 12 octobre, a été  très tendu. En cause, le vote d’une rallonge budgétaire de 4 millions d’euros au CCAS de Nantes pour la « mise à l’abri » des 698 migrants illégaux du square Daviais dans des gymnases jusqu’ au moins fin octobre.  Cette question a donné lieu à de vifs

À Nantes, Johanna Rolland en Wagenknecht ?

À peine avait-elle cédé aux injonctions des amis des migrants en abritant dans des gymnases municipaux les hôtes du square Jean-Baptiste Daviais, le 20 septembre, que Johanna Rolland, maire de Nantes, a affecté de relever la tête. « Désormais, nous ne tolérerons plus aucune occupation illégale de l’espace public », a-t-elle officiellement déclaré le jour-même. Simple rodomontade d’édile dépassée qui tente de

Johanna Rolland a tort de se priver des services de Laurence Garnier

Aux émeutes, Johanna Rolland (PS), maire de Nantes, répond par un message clair : « retour au calme, justice et fermeté » ; c’est de la bonne communication puisque chacun y trouve son compte. Pour autant elle n’oublie pas l’importance du rituel puisque sur sa page Facebook, on la voit en train d’embrasser une jeune fille des quartiers en pleurs. Elle fait son boulot…

Complètement Nantes

« Complètement Nantes ». Complètement financé par les contribuables !

La ville de Nantes s’est visiblement spécialisée dans le financement d’événements dits « culturels » en tout genre. Complètement Nantes fait partie de ces rendez-vous que la municipalité de Johanna Rolland aime mettre en place. Et financer. Novlangue à la butte Sainte-Anne Voyage à Nantes, Carrément Biscuit, Quai des Plantes… Nantes n’en finit plus de « bouger » dans tous les sens. Une vie culturelle si

laurence_garnier

Nantes. Laurence Garnier parle de « désaveu » pour Johanna Rolland

24/01/2017 – 13h30 Nantes (Breizh-info.com) – Laurence Garnier, chef de fille de la droite et du centre, à Nantes, s’est fendue d’un communiqué insistant sur le désaveu que constitue pour Johanna Rolland – soutien de Manuel Valls – la victoire de Benoît Hamon lors du premier tour de la primaire du PS (Parti Socialiste). « Scrutin après scrutin, le maire de Nantes

Régionales. En Loire-Atlantique la droite donne la priorité aux notables et aux apparatchiks

01/12/2015 – 14H00 Nantes (Breizh-info.com) – La liste de droite (UMP/LR – UDI – Modem), présentée en Loire-Atlantique pour les régionales, a Bruno Retailleau pour chef de file des Pays de la Loire et Laurence Garnier pour le département. L’analyse de sa composition permet de constater  que la priorité a été donnée aux notables de la politique, aux maires bien élus.

Terrain MINé pour le PS de Loire-Atlantique

Terrain MINé pour le PS de Loire-Atlantique

18/05/2015 – 07H00 ‑ Rezé (Breizh-info.com) ‑ Le projet de Notre-Dame-des-Landes n’est pas la seule opération immobilière de grande envergure à susciter des convoitises au sud de la Bretagne. Le transfert du marché d’intérêt national (MIN) de Nantes provoque aujourd’hui de violents remous au sein du Parti socialiste local. Le MIN, plate-forme régionale de commerce de gros de produits alimentaires,

Nantes. Face à l’insécurité, la municipalité regarde ailleurs et l’opposition ne sait pas compter

Depuis que Nantes, alias Medellin sur Loire, fait la Une des médias pour son insécurité totale – sept restaurateurs agressés cette semaine, une fusillade au beau milieu des Dervallières en plein après-midi, la soixantième de l’année, un « barbecue » comme à Marseille, un viol collectif commis par des réfugiés politiques soudanais, des agressions sexuelles en quantité, des touristes qui s’y sentent

Miséry, lieu supposé d'implantation de l'Arbre aux Hérons

Nantes : Anticor conteste le projet d’Arbre aux Hérons

Mieux vaut prévenir que guérir. L’association anti-corruption Anticor est connue pour ses actions judiciaires contre les dérapages financiers des collectivités publiques. À Nantes, elle prend les devants : elle vient de mettre Nantes Métropole en garde contre l’Arbre aux Hérons, ce vieux projet qui ne veut pas mourir. Car la Métropole et les porteurs du projet comptent ouvertement réaliser l’Arbre en

Perquisition à la Folle Journée de Nantes : Joelle Kerivin pas seule en cause

Il y a à Nantes une affaire Kerivin, un point c’est tout. Tel est, entre les lignes, le discours servi par Johanna Rolland et son entourage. En bref, Joelle Kerivin, présidente de l’Espace Simone de Beauvoir depuis 2013 et directrice générale de La Folle Journée depuis 2016, aurait un peu mélangé les comptes de ces organisations, et les siens aussi.

Laurence Garnier (LR) ne sera pas duchesse de Bretagne

On savait bien que Laurence Garnier n’aimait pas la Bretagne. Depuis le vote du conseil municipal de Nantes portant sur la réunification de la Bretagne, c’est officiel. Les choses sont claires : la droite nantaise est hostile à la Bretagne. Évidemment, il faut faire la distinction entre le « peuple de droite » et les « élites » qui le représentent au conseil municipal. Depuis

Laurence Garnier (LR) devient petite main au Palais du Luxembourg

Laurence Garnier (LR) se voyait maire de Nantes, elle se retrouve sénateur… Un bon job pas trop fatiguant puisque l’absentéisme en séance est la règle. Mais on ne peut pas comparer le poids politique d’un sénateur de Loire-Atlantique (minuscule) avec celui de maire de Nantes et de président de la métropole (important). C’est la gloire pour la Nantaise Laurence Garnier

Municipales à Nantes : Laurence Garnier, une candidate plus gentille qu’à droite

« Laurence Garnier, je la trouve très, très légère », déclare cet habitant du centre de Nantes. Il ne parle ni du physique ni de la moralité de la candidate LR aux élections municipales mais de sa ligne politique. Depuis six ans, Laurence Garnier est la figure officielle de l’opposition municipale à Johanna Rolland. Face à la dirigeante socialiste, elle montre une

Nantes. Valérie Oppelt, candidate à la mairie (LREM) : « Nantes est un coupe-gorge ! »

Laurence Garnier (LR) n’a qu’à bien se tenir. Peu diserte sur l’insécurité, devenue problème numéro 1 de la vie quotidienne des Nantais, la voilà débordée par une Valérie Oppelt (LREM), la députée de Nantes-centre (44-2), toujours polie, mais incisive et pragmatique, hier le 9 décembre, lors de son premier meeting de campagne salle des Floralies à Nantes. « Je veux

Laurence Garnier (LR) a peu de chances de battre Johanna Rolland

Laurence Garnier (LR) veut y croire. Elle a donc commencé sa campagne pour les élections municipales de mars 2020. Avec une « Lettre aux Nantais » qui n’a rien de révolutionnaire. La sécurité, sujet n°1 Laurence Garnier (LR) a quelques idées pour les élections municipales de mars 2020. Dans son premier document de campagne (« Lettre aux Nantais »), elle insiste sur la sécurité : « C’est

École des Beaux-Arts Nantes Saint-Nazaire : une mauvaise affaire pour Johanna Rolland

L’affaire tombe mal pour Johanna Rolland à cinq mois des municipales. L’École des Beaux-Arts de Nantes Saint-Nazaire (EBANSN) est gravement accrochée par la chambre régionale des comptes des Pays de la Loire. Malgré son ton mesuré comme toujours, l’avis de la Chambre est d’une sévérité inhabituelle : « La chambre a relevé de nombreuses anomalies dans la gestion de l’établissement. […] Le

Johanna Rolland, maire socialiste de Nantes, sous la menace d’un « hérongate »

Au programme du prochain conseil de Nantes Métropole, le 4 octobre, figure le vote d’une subvention de près de 1,5 million d’euros hors taxes pour le projet de l’Arbre aux Hérons. Le coût global des études approcherait ainsi 4,5 millions d’euros H.T. Mais plus que ce montant considérable, ce sont les conditions d’attribution du marché qui interrogent. L’Arbre aux Hérons

La sécurité à Nantes : Laurence Garnier ferait des miracles !

On sent bien que Johanna Rolland (PS), maire de Nantes, est dépassée par les évènements ; elle ne sait plus quoi dire et quoi faire après la dernière fusillade (un mort). Puisque Laurence Garnier (LR), leader de l’opposition de droite au conseil municipal, veut s’attaquer avec force à l’insécurité, Mme Rolland pourrait lui refiler la patate chaude. En la nommant

laurence_garnier

Laurence Garnier : « Nantes ne se laissera pas enfermer dans une identité bretonne ou ligérienne »

Nous avons interrogé Laurence Garnier (LR) sur la réunification bretonne, en marge de la première projection du spectacle lumineux sur la Cathédrale de Nantes. L’élue nantaise a réitéré son opposition au retour de la Loire Atlantique dans la Bretagne… mais aussi à un Grand Ouest réunissant la Bretagne administrative et les Pays de Loire. Breizh Info : Laurence Garnier, que pensez-vous

nantes-migrants-daviais-rolland-klein

Nantes. Un millier de migrants illégaux arriveraient dans la ville chaque mois

Le dernier conseil municipal de Nantes, qui s’est tenu le vendredi 12 octobre, a été  très tendu. En cause, le vote d’une rallonge budgétaire de 4 millions d’euros au CCAS de Nantes pour la « mise à l’abri » des 698 migrants illégaux du square Daviais dans des gymnases jusqu’ au moins fin octobre.  Cette question a donné lieu à de vifs

À Nantes, Johanna Rolland en Wagenknecht ?

À peine avait-elle cédé aux injonctions des amis des migrants en abritant dans des gymnases municipaux les hôtes du square Jean-Baptiste Daviais, le 20 septembre, que Johanna Rolland, maire de Nantes, a affecté de relever la tête. « Désormais, nous ne tolérerons plus aucune occupation illégale de l’espace public », a-t-elle officiellement déclaré le jour-même. Simple rodomontade d’édile dépassée qui tente de

Johanna Rolland a tort de se priver des services de Laurence Garnier

Aux émeutes, Johanna Rolland (PS), maire de Nantes, répond par un message clair : « retour au calme, justice et fermeté » ; c’est de la bonne communication puisque chacun y trouve son compte. Pour autant elle n’oublie pas l’importance du rituel puisque sur sa page Facebook, on la voit en train d’embrasser une jeune fille des quartiers en pleurs. Elle fait son boulot…

Complètement Nantes

« Complètement Nantes ». Complètement financé par les contribuables !

La ville de Nantes s’est visiblement spécialisée dans le financement d’événements dits « culturels » en tout genre. Complètement Nantes fait partie de ces rendez-vous que la municipalité de Johanna Rolland aime mettre en place. Et financer. Novlangue à la butte Sainte-Anne Voyage à Nantes, Carrément Biscuit, Quai des Plantes… Nantes n’en finit plus de « bouger » dans tous les sens. Une vie culturelle si

laurence_garnier

Nantes. Laurence Garnier parle de « désaveu » pour Johanna Rolland

24/01/2017 – 13h30 Nantes (Breizh-info.com) – Laurence Garnier, chef de fille de la droite et du centre, à Nantes, s’est fendue d’un communiqué insistant sur le désaveu que constitue pour Johanna Rolland – soutien de Manuel Valls – la victoire de Benoît Hamon lors du premier tour de la primaire du PS (Parti Socialiste). « Scrutin après scrutin, le maire de Nantes

Régionales. En Loire-Atlantique la droite donne la priorité aux notables et aux apparatchiks

01/12/2015 – 14H00 Nantes (Breizh-info.com) – La liste de droite (UMP/LR – UDI – Modem), présentée en Loire-Atlantique pour les régionales, a Bruno Retailleau pour chef de file des Pays de la Loire et Laurence Garnier pour le département. L’analyse de sa composition permet de constater  que la priorité a été donnée aux notables de la politique, aux maires bien élus.

Terrain MINé pour le PS de Loire-Atlantique

Terrain MINé pour le PS de Loire-Atlantique

18/05/2015 – 07H00 ‑ Rezé (Breizh-info.com) ‑ Le projet de Notre-Dame-des-Landes n’est pas la seule opération immobilière de grande envergure à susciter des convoitises au sud de la Bretagne. Le transfert du marché d’intérêt national (MIN) de Nantes provoque aujourd’hui de violents remous au sein du Parti socialiste local. Le MIN, plate-forme régionale de commerce de gros de produits alimentaires,

À LA UNE

Mayenne. Le Gault et Millau récompense Le Bistrot de la gare, un restaurant ouvrier
A la découverte des Saints Bretons. Le 5 octobre, c’est la Saint Moris (Maurice)
Chypre. Confrontées à une « avalanche » de clandestins, les autorités demandent l'aide de l'ONU
Nantes : un adolescent avec un Colt dans un centre commercial

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !