Encore quelques jours pour découvrir les cabinets de curiosités à Landerneau

A LA UNE

Gilles Pennelle/Florent de Kersauson (RN) : « Faites entendre votre voix et ne laissez pas la Bretagne aux mains des socialistes ! » [Interview]

À quelques encablures du second tour des élections régionales qui aura lieu dimanche 27 juin, le Rassemblement National est...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Notre processus démocratique marche mal, de plus en plus mal » [Interview]

Premier des cinq candidats à répondre aux questions à quelques jours du second tour des élections régionales, Thierry Burlot,...

Régionales 2021. Le point sur le second tour, région par région

On vous propose de faire le point sur le second tour des régionales qui se déroulera dimanche prochain, point...

2ème tour des élections régionales en Bretagne. Mode d’emploi

Après le premier tour qui n'a pas mobilisé les foules, le deuxième tour des élections régionales s'annonce dimanche en...

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

L’exposition sur les « cabinets de curiosités » de Landerneau fermera ses portes le 3 novembre. Elle offre un aperçu original sur un phénomène intrigant qui suscite un intérêt nouveau depuis peu.

Les cabinets de curiosités sont apparus à la Renaissance. Ils témoignent de l’intérêt grandissant des Européens de l’époque pour la nature et les sciences. On y trouve différentes catégories d’objets :

  • Naturalia : fossiles, squelettes, herbiers, collections de coquillages et autres objets pris dans la nature.
  • Artificialia : antiquités, œuvres d’art et autres objets créés de la main de l’homme.
  • Scientifica : instruments scientifiques tels que ceux des marins et des astronomes.
  • Exotica : objets naturels ou fabriqués provenant d’autres régions du monde.

Signes extérieurs de richesse et de culture, les cabinets de curiosités faisaient la fierté de hauts personnages collectionneurs. Puis le phénomène a passé de mode. Les cabinets de curiosités sont devenus eux-mêmes des… curiosités. Les sciences se sont structurées. Le volet naturalia a eu pour descendance les muséums d’histoire naturelle, le volet artificialia des musées des antiquités et des musées des beaux-arts, etc.

Hélas, les progrès du logique et du scientifique se sont faits au détriment du poétique et de l’imaginaire. Peut-on les réconcilier ? Le Fonds Hélène et Édouard Leclerc (FHEL) approche joliment la question avec une exposition qui raconte des histoires et réveille des mystères. Comme le dit Michel-Édouard Leclerc : « Autant de mondes bizarres et bigarrés, des plus mystérieux aux plus étrangement familiers, peuplés d’objets et d’histoires qui traversent les temps, les lieux, les sociétés, à la croisée des arts, des cultures, des sciences et des lettres. Landerneau n’a pas fini de vous étonner ! »

Fonds Hélène & Édouard Leclerc pour la Culture
Aux Capucins, 29800 Landerneau, tél. 02 29 62 47 78
Ouvert tous les jours de 10h00 à 18h00 — jusqu’au 3 novembre
Entrée plein tarif : 8 €. Tarif réduit : 6 €. –18 ans : gratuit

E.F.

Crédit photo : Extrait de l’affiche du FHEL
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Logements étudiants : le point sur le marché locatif en Bretagne administrative avant la rentrée 2021

Dans l'optique de la rentrée de septembre 2021, la recherche de logements étudiants est un sujet d'actualité pour une...

Un jour on gagnera le Tour de France : le documentaire sur les Men In Glaz de Laurent Cadoret

En Bretagne, une équipe porte haut les couleurs de la région, ce sont les Men In Glaz. Au départ...

Articles liés

Michel-Édouard Leclerc, un Breton « belge »

Sur les réseaux sociaux, on s’est beaucoup moqué de la dédicace de son ouvrage Leçons du pouvoir (Stock) par François Hollande au centre Leclerc...