Crise énergétique. Des magasins Leclerc moins éclairés et plus souvent fermés cet hiver ? [Vidéo]

Leclerc

Plusieurs enseignes françaises de grande distribution dont les magasins Leclerc se sont récemment engagées à réduire leur consommation d’énergie l’hiver prochain en ratifiant un protocole. Comprenant notamment une baisse de luminosité et de température dans les établissements.

Des magasins Leclerc fermés face aux pénuries d’énergie ?

La crise énergétique résultant de la guerre en Ukraine et menaçant la France risque de conduire à des situations inédites dans le pays.

Invité de France info lundi 25 juillet, Michel-Édouard Leclerc, président du comité stratégique des centres Leclerc a fait savoir que certains magasins de l’enseigne pourraient fermer « sur certains créneaux horaires » afin de limiter la consommation énergétique l’hiver prochain si la nécessité se présentait. « On peut fermer des magasins sur certains créneaux horaires […] on n’aura pas d’états d’âme, on se bat pour notre pays », a-t-il ajouté.

Des grandes et moyennes surfaces qui garderaient donc portes closes plus souvent en cas d’éventuelles restrictions d’approvisionnement énergétique ? Michel-Édouard Leclerc affirme que la filière a « pris les choses en main ». Outre ces fermetures, celle-ci aurait également prévu plusieurs scénarios « de crise » selon la situation à venir, notamment en cas de l’interruption totale des ventes de gaz russe à l’Europe.

Michel-Édouard Leclerc a également souligné que, si coupures il y a, « c’est d’abord des entreprises comme la nôtre qui se les prendront ».

Un protocole ratifié par plusieurs enseignes

Mais Leclerc n’est pas le seul groupe à avoir étudier tous les scénarios « géopolitiques et techniques possibles » et à avoir quelques alternatives en réserve si la distribution d’énergie connaissait des perturbations importantes en France. Ainsi, un « protocole énergétique de crise » devrait être mis en œuvre à partir du 15 octobre prochain par plusieurs enseignes membres de l’association professionnelle Perifem. Fédérant l’ensemble des acteurs de la distribution, elle est dédiée aux questions d’environnement, d’énergie, de sécurité et d’innovation technologique.

L’annonce de ce protocole est intervenue via un communiqué publié le 18 juillet dernier. Outre les magasins Leclerc, le document a notamment été ratifié par les dirigeants des groupes Auchan, Carrefour, Casino, Franprix, Intermarché ou encore Picard.

Ces dispositions prévoient notamment d’éteindre les enseignes lumineuses de la fermeture des magasins ou encore de baisser l’intensité lumineuse de l’éclairage afin d’économiser l’énergie. Il pourra également s’agir de couper le renouvellement de l’air durant la nuit ou de décaler la production de glace.

Par ailleurs, le protocole intègre aussi des « mesures d’urgence », « à déclencher en cas de besoin et dès la connaissance de la survenue d’un pic critique », précise le communiqué de Perifem. Des mesures consistant par exemple à baisser la température de tous les points de vente pour une température ambiante jusqu’à 17°C pendant les heures de pics. La tiers-mondisation de la France emprunterait-elle de nouvelles voies ?

Crédit photo : Capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

4 réponses

  1. Et si l’on commençait par fermer les hypermarchés le dimanche ? On ne nous a jamais prouvé que cela générait un chiffre d’affaires supplémentaire (sinon à la marge, au détriment des petits commerçants)

  2. Il n(y a pas eu autant de restrictions pendant l’occupation et tout ça pour une bande de gredins et de mafieux en place dans ce pays de l’ESt

  3. J’aimerais bien faire un relevé de température dans les salons de l’Elysée ou de Matignon cet hiver afin de vérifier à quel point on nous prend pour des truffes !
    Incapable de préserver notre indépendance énergétique (fermeture de Fessenhiem et autres aberrations), ce gouvernement d’abrutis nous conduit tout droit vers le déclin et la tiers-mondialisation. Attendons-nous à des coupures de courant de plus en plus fréquentes. Si vous pensais faire un stock de bougies ils créeront une pénurie en nous disant que la cire vient d’Ukraine. L’idiot utile Leclerc, toujours prêt à suivre et mème à surenchérir sur les mesures de nos dirigeants (voir épisode covid) nous donne une belle démonstration de trahison du peuple Français.
    Une seule arme : Le boycott de l’enseigne.

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !