crypto_monnaie

Un journal d’État en Chine a publié en première page un article faisant l’éloge du bitcoin comme étant l’application la plus réussie de la technologie blockchain. Que faut-il en déduire ?

La Chine favorable aux cryptomonnaies ?

Si l’information peut paraître anecdotique de prime abord, elle marque pourtant un net virage de la politique chinoise à l’égard des cryptomonnaies. L’explication réside possiblement dans le fait que la Chine se prépare à lancer sa propre cryptodevise. Ce changement de ton de la part des autorités chinoises a débuté il y a déjà quelques mois, laissant donc courir diverses rumeurs en la matière.

L’édition du lundi 11 novembre du journal Xinhua explique en détail le fonctionnement du bitcoin aux lecteurs et plus généralement le principe de la blockchain. Pour l’organe de presse, il s’agit tout simplement de « l’un des sujets les plus chauds de ces dernières années ».

Par le passé, la Chine a longtemps nié les avantages potentiels de la cryptomonnaie par rapport à d’autres pays et a généralement adopté une position ferme envers cette nouveauté. Pour preuve, tandis que le bitcoin s’envolait vers des valeurs records en septembre 2017, Pékin avait alors décidé d’interdire tous les échanges de cryptomonnaies pour empêcher les citoyens chinois d’acheter des devises numériques avec le yuan.

Quelques nuances et des persepctives

Cependant, l’article de Xinhua émet quelques retenues au sujet des cryptomonnaies. En affirmant par exemple que la nature semi-anonyme de ces dernières permettait notamment le blanchiment d’argent et autres activités illicites : « Les gens peuvent transférer librement de l’argent par bitcoin sans avoir à vérifier diverses informations d’identité… Cependant, cette caractéristique rend également le bitcoin largement utilisé pour les transactions illégales », peut-on lire dans l’article.

Actuellement, c’est sur le dark web, cette zone obscure de l’Internet, que les cryptomonnaies sont les plus utilisées.

Au mois d’octobre dernier, après des années de censure sur le sujet, les premières publicités pour des applications dédiées aux cours des cryptomonnaies ont commencé à faire leur apparition dans le paysage chinois et sur les réseaux sociaux. Le président Xi Jinping a même qualifié cette technologie comme étant « une avancée importante » devant être développée.

Dès janvier 2020, une loi devrait également être promulguée afin de « faciliter le développement des activités relatives aux cryptomonnaies et d’assurer la sécurité du cyberespace et de l’information ». En attendant que la banque centrale chinoise annonce officiellement le lancement d’une cryptomonnaie d’État ?

AK

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V