Un gendarme a été flashé à 161 Km/h à La Roche-sur-Yon sur une route limitée à 50km/h par des motards de la police. Sur fond de rivalité police/gendarmerie, une affaire qui fait bien rire dans les commissariats.

Qui  n’est pas agacé de voir la gendarmerie nationale multiplier les contrôles routiers – sous l’objectif certes louable de faire baisser la mortalité sur les routes, mais surtout pour rentrer de l’argent dans les caisses de l’état, bien vides en cette fin d’année. Voilà encore un cas, vendéen et tout récent cette fois, qui va agacer les honnêtes citoyens transformés en délinquants de la route pour 10 km/h en trop ;

Selon nos informations, lundi soir 25 novembre, des motards de la police menaient un contrôle aux abords de la Roche sur Yon (85), dans une zone de travaux temporairement limitée à 50 km/h. Ils ont entre autres arrêté un gendarme, qui n’était pas en service, et qui circulait avec sa voiture à… 161 km/h retenus. Sa voiture et son permis ont été confisqués sur le champ. « C’est ce qu’on appelle conduire comme un gendarme », ricane un policier nantais.

Les policiers sourient

L’histoire fait sourire dans les rangs de la police : « les gendarmes ne se gênent pas pour nous emmerder, parfois plus même que le reste de la population, au motif qu’on doit être exemplaire et aussi au nom de la rivalité police-gendarmerie, il faut le reconnaître. Là, ils vont peut-être faire moins les malins et nous on ne se gênera pas pour leur faire de la pub ».

Ce lundi 25 novembre, les gendarmes ont eu aussi l’occasion de vérifier l’adage « fais ce que je dis, pas ce que je fais », dans l’Aube cette fois. Ils ont arrêté un… moniteur d’auto-école qui circulait à 135 km/h sur une route limitée à 80, et de surcroît dans un véhicule d’une auto-école de Romilly-sur-Seine.

EL

Crédit photo : Wikipedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine