UVF_belfast

Voici des déclarations qui ne sont pas à prendre à la légère quand on connait le passé récent de l’Irlande du Nord. Un leader unioniste, Billy Hutchinson, ancien commandant de l’UVF, affirme que les unionistes doivent débattre à propos de l’unité de l’Irlande et être prêts à un référendum.

L’unionisme ne peut pas « se cacher la tête dans le sable comme une autruche » dans la perspective d’un scrutin frontalier, a expliqué Billy Hutchinson, actuel chef du Parti unioniste progressiste (PUP). M. Hutchinson a déclaré que l’unionisme politique ne veut actuellement même pas discuter de la perspective d’un tel scrutin, mais qu’il doit le faire car il est inévitable à long terme.

Dans son nouveau livre rédigé au sujet de la frontière et du Brexit, M. Hutchinson écrit notamment : « Aucun unioniste ne soutiendra jamais publiquement le principe d’une Irlande unie.Mais je pense que nous devons envisager un certain nombre de scénarios. Si cela devait arriver, que voulons-nous ? Je ne sais pas quand il y aura un scrutin frontalier, mais le gouvernement britannique ne peut pas tenir si longtemps. Les unionistes ne veulent pas négocier au sujet d’une Irlande unie, et moi non plus, mais je veux entendre ce que nous avons à dire sur la question »

L’ancien commandant de l’UVF pense que le camp unioniste et loyaliste l’emporterait si un scrutin avait lieu demain, mais reste pessimiste sur l’avenir en raison des changements démographiques importants en Irlande du Nord.

M. Hutchinson a prédit que les syndicalistes gagneraient un scrutin frontalier s’il avait lieu demain, mais qu’ils ne gagneraient peut-être pas les scrutins ultérieurs étant donné les changements démographiques dans le Nord.

Crédit photo : breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine