Ils sont apparus suite à la crise post-électorale de 2010, quand des milices les ont utilisés comme petites mains. Pour les autorités, il s’agit aujourd’hui d’endiguer une épidémie, en urgence, sans chercher à comprendre comment ces mineurs ont pu arriver à ce niveau de violence.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine