Voyage à l’international et tourisme : des transformations sur le plan mondial attendues d’ici 2040

A LA UNE

Comment se passeront nos voyages à l’étranger dans quelques années eu égard aux avancées technologiques importantes ? Selon un nouveau rapport publié par Allianz Partners, d’ici 2040, le contrôle des passeports et cartes d’embarquement s’appuiera sur la reconnaissance faciale tandis que le voyage virtuel deviendra la norme.

Selon les prévisions, le nombre de passagers empruntant les transports aériens aura doublé, la reconnaissance faciale sera généralisée pour le contrôle des passeports et cartes d’embarquement tandis que les expériences virtuelles (voyage, séjour dans des chambres d’hôtel et visite de musées) se généraliseront.

Le rapport identifie les principales tendances qui, ensemble, révolutionneront l’univers du voyage d’ici 2040 :

La réalité virtuelle et augmentée

La technologie multisensorielle de la réalité virtuelle permettra de planifier une future escapade : le voyageur pourra se rendre dans des chambres d’hôtel virtuelles, assister à des spectacles de rue à l’occasion d’un carnaval, visiter des musées ou découvrir des restaurants… confortablement installé dans le fauteuil de son salon. Selon les estimations, cette tendance devrait renforcer l’attrait des voyages réels et non constituer un frein.

L’enregistrement instantané grâce aux nouvelles technologies

La reconnaissance faciale est déjà utilisée à titre expérimental dans les aéroports, et d’ici 20 ans, les systèmes informatiques capables d’identifier un visage de manière fiable seront utilisés à grande échelle pour faciliter l’enregistrement des passagers.

Les assistants logiciels dans l’hôtellerie

Tandis que certains hôtels de luxe continueront de privilégier un accueil humain, de nombreux établissements d’affaire et d’entrée de gamme automatiseront les formalités d’enregistrement, des assistants logiciels se chargeront de guider les clients jusqu’à leur chambre. Les bagagistes seront même parfois remplacés par des robots.

Des trains ultra-rapides

Les voyages internationaux en train seront optimisés et donc plus efficaces dans de nombreuses régions du monde. En effet, les déplacements ferroviaires nationaux et internationaux seront gérés par les réseaux informatiques et l’Internet des Objets (IoT). Par conséquent, les trains pourront rouler plus vite et à une fréquence plus élevée. Leur vitesse augmentera également sur la plupart des réseaux ferroviaires : les trains à grande vitesse dépasseront généralement les 201 km/h.

Impression 3D de vêtements sur site

En 2040, les clients pourront adresser leurs mensurations à l’hôtel avant leur arrivée. Ils récupèreront sur place leurs vêtements lourds ou encombrants (imperméables et chaussures, par exemple) imprimés en 3D, ce qui permettra de réduire le volume des bagages à transporter. Étant donné le faible coût de ce mode de production, les voyageurs auront tendance à ne pas rentrer chez eux avec ces vêtements mais à les faire recycler localement.

Des croisières durables

Les navires de croisière seront nettement plus respectueux de l’environnement que les actuels paquebots. Ils seront propulsés au gaz naturel liquéfié (GNL), un carburant fossile léger qui n’émet pratiquement aucun gaz à effet de serre. Les croisières feront ainsi partie des catégories de voyage les plus respectueuses de l’environnement. La gamme des destinations proposées ne cessera de s’étendre, avec l’Asie en tête de liste.

L’espace, une destination régulière

En 2040, certains voyageurs auront peut-être déjà fait le tour des destinations à visiter sur notre planète. D’ici là, il est probable que les touristes pourront admirer la Terre depuis l’espace à bord de vols réguliers à destination et au départ de la Lune.

Évoquant les transformations que devrait connaître l’univers du voyage à l’horizon 2040, Ray Hammond, auteur de l’étude a déclaré : « L’univers du voyage tel que nous le connaissons aujourd’hui connaîtra une transformation profonde au cours des 20 prochaines années. Selon les prévisions, le nombre de voyageurs empruntant les transports aériens devrait doubler d’ici là et le secteur du voyage devrait être soumis à une pression sans cesse plus forte de la part des passagers, qui souhaitent se déplacer plus rapidement et plus facilement. En 2040, les assistants logiciels personnels seront suffisamment sophistiqués pour aider les touristes à réserver leurs voyages en ligne et gérer des itinéraires complexes à destinations multiples afin de répondre aux attentes des voyageurs. Le voyage sera davantage thématique – cure de rajeunissement, aventure, accomplissement de soi, apprentissage de nouvelles compétences – et ne se limitera plus à la simple visite de destinations à cocher sur une liste. »

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Pass-sanitaire, 3ème dose : les Français vont-ils se réveiller ?

Au programme ce soir, les dernières informations relatives au Covid-19. A la veille de l’examen de l’Assemblée nationale de...

Cyclisme. Breizh Ladies : composition de l’effectif 2022

Le Comité de Bretagne soutient le cyclisme féminin en proposant aux cyclistes bretonnes d’intégrer le collectif régional nommé Breizh...

Articles liés