Après Darwin : retour sur la théorie de l’évolution avec Olivier Kah [Vidéo]

A LA UNE

La présentation par Darwin de la théorie de l’évolution représente une des plus grandes étapes de notre compréhension du monde et de notre histoire. Même si cette théorie reste tout à fait valide à l’heure actuelle, un certain nombre de nouvelles découvertes jettent un éclairage complémentaire sur la manière dont certaines grandes étapes de l’histoire de la vie et notamment l’émergence des mammifères se sont déroulées. Cette conférence tentera de faire le point sur ces nouvelles données et de voir comment elles s’intègrent à la théorie de l’évolution.

Présentation de l’intervenant

Olivier Kah est neurobiologiste et physiologiste, directeur de recherche émérite au CNRS, Olivier Kah a reçu son diplôme de Doctorat de l’Université de Bordeaux 1 en 1978, puis le titre de Docteur ès Sciences en 1983. Il est rentré au CNRS en 1979 et y a effectué toute sa carrière jusqu’en 2016.

Olivier Kah a consacré sa carrière scientifique à l’étude de l’évolution du contrôle de la reproduction par le système nerveux central chez les vertébrés. En parallèle, au cours des 15 dernières années, son équipe a développé des recherches sur les mécanismes cellulaires et moléculaires d’action des perturbateurs endocriniens sur le développement cérébral. Cette équipe a notamment développé un test, actuellement en cours d’évaluation à l’OCDE, permettant la détection de toute activité estrogénique in vivo sur embryon de poisson zébré.

Olivier Kah a également délivré de nombreux enseignements en France et à l’étranger, notamment à Taïwan où il a été « Chair Professeur » de 2015 à 2017.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Belgique. À Bruxelles, 76 % des jeunes musulmans s’identifient avant tout au « Monde islamique » mais s’estiment « chez eux »

Une étude menée à Bruxelles auprès d'un jeune public composé majoritairement de musulmans révèle que ces derniers s'identifient avant...

Et si les Européens n’étaient pas les premiers à avoir poser le pied sur les îles Malouines ?

Depuis leur première observation par des explorateurs européens dans les années 1600, les scientifiques et les historiens pensent que...

Articles liés