cadeau_noel_livre_histoire

Finis les cadeaux en entreprise, et la joie supplémentaire des enfants autour d’un sapin ou d’une crèche, mais aussi celles des parents de se retrouver entre collègues autour d’un bon repas. Une enquête effectuée par Deskeo auprès de plus de 2 112 sociétés dévoile de surprenants résultats et une perte d’engouement certaine pour cet évènement de l’année.

En effet, plus de 41 % des entreprises interrogées déclarent qu’elles ne vont pas célébrer Noël au sein de leur société cette année.

Pour les 59 % qui se préparent quand même à la fête, les actions programmées seront relativement simples. Ainsi, ce sont les décorations des bureaux qui passent avant toute autre activité à plus de 82 %. En deuxième place, 65 % des entreprises organiseront une soirée d’équipe ou bien un déjeuner à 43 %. Le goûter de Noël ne semble plus avoir la cote (3 %).

Côté budget, plus de 76 % des entreprises ne dépasseront pas 50 € par personne. Dans le détail, 42 % entre 20 à 50 € et 34 % moins de 20 € par salarié. Seulement 21 % pousseront jusqu’à 100 € et 3% de chanceux ont prévu une enveloppe supérieure à 100 €.

Sur les 59 % de sociétés qui fêteront Noël, moins d’une sur deux a prévu de le faire à l’extérieur des locaux (43 %). D’ailleurs, pour 89 % il s’agit juste de créer un événement agréable dans l’entreprise. 9 % en profitent pour réaliser une bonne action, solidaire ou humanitaire dans le cadre de leur politique RSE. Enfin, 3 % ont décidé d’immortaliser ce jour spécial avec la création d’un contenu (photo, enregistrement vidéo ou sonore, etc.).

Le Père Noël des entreprises du XXIe siècle est une ordure…

Si les cadeaux d’entreprise ont fait la joie des enfants nés dans les années 80, rares seront celles et ceux en 2019 à en avoir le souvenir… En effet, 97 % des entreprises ne savent pas encore, début décembre, si une distribution de cadeaux est prévue. Soit, il ne va effectivement rien se passer, soit les organisateurs dans l’entreprise savent bien garder un secret.

Par ailleurs, plus de 64 % des collaborateurs interrogés avouent qu’ils n’apprécient pas du tout de fêter Noël au sein de leur entreprise. Seulement 12 % adorent ça et 24 % juste un peu.

Il faut dire que l’État, et les collectivités, qui bannissent petit à petit toutes références à Noël pour ne pas « heurter » certaines religions à l’influence démographiquement croissante, ne montrent pas le bon exemple…

Méthodologie : enquête réalisée auprès de 2 112 professionnels répartis sur l’ensemble du territoire français, effectuée en ligne, sur le panel propriétaire BuzzPress France, selon la méthode des quotas, durant la période du 15 au 25 novembre 2019. Profils des personnes interrogées : 22 % d’indépendants, 21 % de dirigeants d’entreprise, 26 % de DAF / RAF / CFO, Autres : 31 %. Nombre de salariés : 24 % de 1 à 10, 36 % de 10 à 50, 32 % de 50 à 200 : 8 % plus de 200. Répartition des secteurs d’activités concernés : Assistanat, Administration : 6 % / BTP, Chantier, Bureau d’études : 6 % / Commerce, Marketing, Vente : 17 % / Conseil : 8 % / Direction générale, Direction centre de profits : 5 % / Informatique, Télécoms : 17 % / Restauration, Tourisme, Hôtellerie, Loisirs : 14 % / Santé, Social, Service à la personne : 9 % / Production, Maintenance : 1 % / Environnement, Aménagement : 1 % / Distribution, Magasin : 5 % / Gestion, Finance, RH, Comptabilité, Audit : 6 % / Métallurgie, Mécanique, Aéronautique : 1 % / Logistique, Achat, Stock, Transport : 3 %, Agri-Agro – Agriculture, Viticulture, Pêche : 1 %.

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V