Documentaire. Au sujet de L’Émir Abd el-Kader à Amboise, le prisonnier tant aimé

A LA UNE

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

L’Émir Abd el-Kader à Amboise, le prisonnier tant aimé, un documentaire français d’Adyl Abdelhafidi, avec la participation de Adyl Abdelhafidi, Ahmed Koulakssis (historien), Michel Laurencin (archiviste de l’archidiocèse de Tours), Dalil Boubakeur (recteur de la Grande Mosquée de Paris) et Bariza Khiari (vice-présidente, socialiste, du Sénat de 2011 à 2014, membre du bureau exécutif de LREM depuis 2017 ; elle possède la double nationalité française et algérienne).

« Que diable allait-il faire dans cette galère ? »… C’est la question récurrente de Géronte quand son fils, selon le fourbe Scapin, est retenu à bord d’une galère turque et menacé d’être emmené « esclave en Alger ! ».

Vous pouvez reprendre la question à mon endroit, qui me suis fourvoyé dans un « événement interconvictionnel » (sic) organisé notamment par une association turque de Châteauroux, autour de l’émir Abd el-Kader !

Comme tout le monde je connaissais avec une certaine sympathie (pourquoi ?) le nom de cet homme de guerre… mais qu’en savais-je ? Une sorte de Vercingétorix qui s’opposa durant 15 ans à la conquête française de l’Algérie jusqu’à l’enlèvement de sa smala par le duc d’Aumale, fils de Louis-Philippe. J’ai donc pu apprendre, ou réapprendre, qu’il se rendit au général Bugeaud, qu’il fut emprisonné au château d’Amboise, libéré par Napoléon III, avant de se distinguer en Syrie en protégeant les chrétiens des massacres druzes et turcs.

Malheureusement, sous prétexte de nous raconter cette histoire, cette page d’Histoire de France, j’ai assisté à une hagiographie du « fondateur de la nation algérienne » (« un Saint parmi les Princes, un Prince parmi les Saints ») dont toute la première partie est un brûlot qui injurie la France et l’armée française : « des tueurs, la brochette des Bugeaud, Lamoricière, Cavaignac (…) (pratiquant) la politique de razzia, tuant tout (…) les enfumades ».

Comme le disait un colonel à son procès, précisément après la guerre d’Algérie, en février 1963 : « dans presque toute guerre il y a des excès ; et les troupes de Jeanne d’Arc elle-même se sont livrées plusieurs fois à des massacres »… mais une fois encore il ne faut pas voir la paille de l’un sans la poutre de l’autre. Parmi les raisons de la conquête évoquées dans ce documentaire qui parle de « l’envahisseur colonial », il n’est fait aucune mention des pirates turcs du Dey d’Alger, les « Barbaresques », qui s’emparaient de navires marchands et de leurs passagers, ou qui débarquaient sur les côtes d’Europe pour faire des prisonniers.

À la question posée par le réalisateur : ce document vous a-t-il plu ? J’ai été le seul à répondre publiquement « Non » en disant pourquoi – un film manichéen –, tandis qu’une partie de l’assistance me huait…

Ils étaient pourtant tous là pour prôner le « vivre ensemble » !

Guilhem de Tarlé

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Tour d’Italie (cyclisme). Caleb Ewan remporte la 5e étape du Giro 2021

La 5ème étape du Giro 2021 semblait réservée aux sprinteurs, c'est ce qui s'est passé. En conclusion, après une...

Argent public et immigration. Gilles Pennelle dénonce les manoeuvres de la Région Bretagne

Conseiller régional de Bretagne, Gilles Pennelle a dénoncé dans un communiqué une nouvelle subvention de la région Bretagne à...

Articles liés

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle aube au triste soir, retrace...

Pourquoi il est illusoire de s’obstiner à continuer de croire qu’une « pacification des mémoires » avec l’Algérie et le Rwanda est possible

Pour recevoir tous les communiqués de Bernard Lugan ainsi que les numéros mensuels de notre revue, souscrivez un abonnement à l'Afrique Réelle : https://bernardlugan.blogspot.com/p/abonnement-reabonnement.html Emmanuel Macron s’obstine...

Reuz e Kabili a-enep arabekadur ar vro

Mont a ra war-raok arabekadur an Aljeri ! Ar sizhun dremenet e oa bet embannet gant ministr aljerian ar c'henwerzh e vo kinniget ul lezenn...

Algérie, Tunisie : après l’indépendance, des centaines de cloches rapatriées en France

La récente restauration de l’une des quatre cloches de l’église de Vieux-Marché (Côtes d’Armor) permet de rappeler que dans des clochers français sonnent des...